Le 21 novembre, c’est la Journée nationale des droits de l’enfant qui clôture la 5e édition de la Grande semaine des tout-petits. C’est tout le Québec qui se mobilise durant cette semaine pour donner une voix à ces tout-petits qui, sans nous, ne se feraient pas entendre. Dans notre région, ce sont 467 enfants qui sont en chemin vers l’âge adulte et ils méritent tous des chances égales de se développer pleinement. « Ensemble, assurons-leur un filet de sécurité, soyons présents et vigilants!! », souligne Manon Carrier, directrice du Bureau Coordonnateur des Appalaches. Un petit carré de doudou, si cher aux enfants, sert d’identifiant pour cette semaine pas comme les autres.

Des activités de sensibilisation seront tenues partout, afin que nous, décideurs et simples citoyens, soyons mobilisés pour être des défenseurs et la voix de nos tout-petits, qui se portent bien et vivent dans un environnement propice à leur développement. Mais ce sont de petits êtres vulnérables que la pandémie n’épargne pas. Les impacts des mesures sanitaires sur leur apprentissage, pensons au port du masque, sont bien réels. Les responsables de nos milieux de garde font preuve d’un dévouement remarquable et veillent sur nos enfants. Alors, unissons-nous pour leur porter un regard bienveillant.