Malgré une température estivale sujette à beaucoup de récrimination, la marina de Disraeli aura connu une étonnante saison caractérisée par un achalandage touristique sans précédent. Tellement vrai que le concessionnaire Denis St-Onge n’a pu prendre de congé pendant cette période…

Selon ce dernier, la marina de Disraeli serait devenue une escale, une halte routière, ou un lieu de rencontre. «Des gens de partout débarquent; d’imposants groupes de mototouristes s’y arrêtent», fait-il remarquer. «C’est particulièrement intense durant les deux semaines de la construction». On y a remarqué des réservations de gros groupes ou l’arrivée impromptue d’autobus remplis de passagers.

Les services d’une trentaine d’employés permanents ou partiels ont été requis à la cuisine du restaurant, au bar, à l’essencerie, à l’entretien général, et au volet spectacles musicaux (les jeudis et samedis). La nouvelle configuration du plateau de la marina a également exercé une attirance et la nouvelle terrasse à l’étage fut la grande vedette auprès des visiteurs.

Fin de saison
Tous les services dispensés à la marina cesseront à compter du 24 septembre prochain. Toutefois, les plaisanciers saisonniers auront toujours accès à leurs embarcations jusqu’à l’Action de grâce.

Jean-Denis Grimard
Jean-Denis Grimard

Les derniers articles par Jean-Denis Grimard (tout voir)