Tout comme les Juvéniles, les Benjamins ont très bien fait, l’équipe A se rendant même en finale du tournoi de classification au hockey du Réseau du sport étudiant de Québec – Chaudière-Appalaches (RSEQ–CA).

L’équipe B a enregistré deux victoires et deux défaites. Les jeunes Gaulois ont ouvert leur tournoi en prenant la mesure de la Polyvalente de Thetford par le compte de 5 à 3. Ils se sont par la suite inclinés par le pointage très serré de 3 à 2 face à l’équipe de L’Ancienne-Lorette. Lors de leur troisième partie ils prenaient la mesure de la Polyvalente des Abénakis : pointage final de 6 à 5. Finalement, ils ont baissé pavillon par la marque de 2 à 0 face à La Camaradière.

Les Gaulois Benjamins dans le circuit du RSEQ–CA

L’équipe A, pour sa part, a connu un tournoi des plus serrés dans tous les matchs, à l’exception d’un seul se terminant par la marge d’un seul point. D’entrée de jeu, les joueurs ont vaincu la Polyvalente de Saint-Georges 1 à 0. Ils ont ensuite enchaîné avec un autre triomphe face à la Polyvalente Samuel de Champlain, et ce, par le compte de 3 à 2. Leur troisième affrontement, face à la St-Patrick’s High School, s’est soldé par une défaite de 1 à 0. Qualifiés pour la demi-finale, ils ont à nouveau vaincu la Polyvalente de Saint-Georges, mais cette fois-ci au compte de 3 à 1. Lors de la grande finale, ils se mesuraient à nouveau à la St-Patrick’s High School et ils se sont inclinés, tout comme lors de leur match de premier tour, par un pointage très serré, mais cette fois-ci de 3 à 2.

L’équipe benjamine A des Gaulois de la Polyvalente de Disraeli a joué de malchance lors de ses deux premiers matchs de la saison régulière mercredi à l’aréna 76 de Disraeli. En effet, les protégés de l’entraîneur Stéphane Thivierge se sont inclinés lors de leurs deux matchs en tirs de barrage par la marque de 5 à 4 face à la Polyvalente des Deux-Rives de Saint-Georges-de-Beauce, puis contre la St-Patrick High School par la marque de 4 à 1.

Pour Stéphane Thivierge, à la suite de ces deux défaites crève-cœur, ses joueurs ont joué de malchance, mais il était fier d’eux puisqu’ils n’ont jamais baissé les bras. Qui plus est, pour une première année d’admissibilité, son équipe compte déjà plusieurs joueurs, ce qui est un bon indice de l’excellent niveau de son équipe.