Le Réseau culture secteur sud de la MRC des Appalaches a souligné la contribution exemplaire à la vitalité culturelle de leur municipalité et de la région de huit bénévoles culturels. Ce gala de reconnaissance a réuni 65 représentants des municipalités partenaires et de la communauté artistique et culturelle le 18 octobre dernier au Cabaret des arts de Disraeli.

À l’ouverture de l’événement, la porte-parole du Réseau culture et mairesse de Paroisse Disraeli, Mme Jacynthe Patry, a rappelé l’importance des bénévoles qui sont un maillon essentiel au développement culturel des municipalités rurales. C’est pourquoi le comité organisateur de l’événement avait invité les municipalités partenaires, soit six de la MRC des Appalaches et deux de la MRC du Granit, à désigner un bénévole culturel impliqué activement dans un organisme local ou régional. Lors de la cérémonie de reconnaissance, les élus municipaux sont venus tour à tour leur rendre hommage et leur remettre un cadeau-souvenir, soit un porte-tablette réalisé par un membre du club des Passionnés du bois des Appalaches.

Les bénévoles honorés par le Réseau culture secteur sud : Lyne Bilodeau (Sainte-Praxède), Serge Frédérick (Beaulac-Garthby), Martine Therrien (Saint-Julien), Pierre Hurtubise (Stratford), Pierre Bolduc (Saint-Joseph-de-Coleraine), Claire Labrecque-Boulanger (Lambton), Mario Lavoie (Paroisse de Disraeli), Colette B.Jolicoeur (ville de Disraeli)

La Municipalité de Beaulac-Garthby a salué l’engagement de Serge Frédérick qui a été impliqué pendant 14 ans dans le journal communautaire Le Contact, dont 10 ans à la présidence de l’organisme. Fermé en 2018, Le Contacta remporté plusieurs prix de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ) pour la qualité de ses parutions. Pour son apport important au patrimoine de la région, la Municipalité de Disraeli Paroisse a choisi d’honorer Mario Lavoie. Président fondateur de la Société historique de Disraeli, M. Lavoie a occupé le poste de 1992 à 2014. Il a notamment participé à l’élaboration du parc John Champoux de Disraeli ainsi qu’à la création et à l’aménagement du parc du Pouvoir situé sur le site de l’ancienne centrale hydroélectrique. De son côté, la Ville de Disraeli a souligné l’engagement d’une bénévole dévouée, Colette B. Jolicoeur, impliquée depuis une trentaine d’années au sein de différents organismes culturels, sportifs et communautaires. Elle est encore très active au sein du Cinéma du lac et du Comité culturel de Disraeli.

La liste des engagements de Claire Labrecque-Boulanger, la bénévole désignée par la Municipalité de Lambton, est également éloquente. Cette artisane et tisserande aguerrie a notamment été impliquée au sein du Cercle des fermières, de la bibliothèque municipale et de la Société d’histoire et de généalogie du Granit. C’est également un artisan, Pierre Bolduc, qui a été mis en valeur par la Municipalité de Saint-Joseph-de-Coleraine. L’ébéniste fait partie des deux créateurs qui ont participé aux 21 éditions du Chemin des artisans et avait d’ailleurs été impliqué dans le comité fondateur. Sans s’engager directement dans le conseil d’administration, M. Bolduc a contribué de diverses façons à garder vivant le Chemin des artisans.

La Municipalité de Saint-Julien a souligné l’engagement fidèle d’une bénévole de la « Bibliothèque des Z’hauteurs ». Il s’agit de Martine Therrien, qui contribue depuis 1982 à garder vivant le service de ce loisir culturel précieux dans les communautés rurales, dont plusieurs années à titre de responsable. La Municipalité de Sainte-Praxède a également choisi de rendre hommage à une bénévole de la bibliothèque Jeanne-d’Arc-Ruel, Mme Lyne Bilodeau, qui siège au comité de gestion en plus de participer au fonctionnement. Enfin, la Municipalité de Stratford a souligné l’implication de Pierre Hurtubise dans le comité des loisirs et le comité culturel. Ce musicien, interprète et compositeur, soutient également le professeur de musique de l’école Dominique-Savio pour transmettre sa passion aux enfants.

Cette activité de reconnaissance, jumelée à une conférence sur les impacts du développement culturel, a été rendue possible grâce à la contribution financière des huit municipalités partenaires et à l’aide du Fonds culturel de la MRC des Appalaches dans le cadre de l’entente de développement culturel avec le ministère de la Culture et des Communications.

Source : Charles Samson