La Commission scolaire des Appalaches (CSA) a récemment rendu public son « Rapport annuel 2017-2018 ». Ce rapport a pour but de rendre compte des actions réalisées au cours de la dernière année scolaire et de dresser le bilan des résultats obtenus.

Bien sûr, il est préférable d’aller sur le site de la Commission scolaire pour lire en entier le rapport afin d’en découvrir les multiples facettes, mais voici ce qui a retenu mon attention.

La réussite et l’épanouissement des élèves
L’objectif premier de la CSA est l’augmentation de la diplomation et de la qualification de ses élèves. Le rapport nous présente une liste impressionnante d’actions concrètes qui ont été mises en place dans chacun des milieux pour faciliter la réussite des jeunes et leur maintien à l’école. Force est de constater qu’il y a eu, dans les faits, augmentation bien réelle du taux de diplomation et de qualification.

En guise de corollaire, le deuxième objectif vise la diminution du taux de décrochage scolaire. Les résultats montrent que le nombre de décrocheurs diminue d’année en année.

La Commission scolaire doit aussi veiller à l’amélioration de la langue française et s’assurer notamment d’augmenter le taux de réussite en compréhension de lecture et en français écrit. Les taux de réussite se maintiennent « bon an mal an ». Mais de nombreux moyens mis en œuvre devraient porter leurs fruits, particulièrement la multiplication d’activités de lecture et d’écriture pour tous les élèves.

Il y a aussi une cible particulière pour la réussite des élèves en formation aux métiers semi-spécialisés et en formation préparatoire au travail. Belle réussite : le taux de qualification et de diplomation se situe largement au-dessus de la cible appréhendée.

Il y a une baisse des inscriptions des moins de 20 ans en formation professionnelle. Il semble que les élèves préfèrent poursuivre en formation générale puisque le taux de qualification et de diplomation est stable et que le nombre de décrocheurs diminue.

Finalement, conformément aux modifications apportées à la Loi sur l’instruction publique (LIP) en 2012, la CSA fait rapport sur les stratégies d’intervention déployées dans les écoles primaires et secondaires pour prévenir et traiter la violence, incluant les actes d’intimidation.

L’implication et l’épanouissement du personnel
Consciente que le développement de sa clientèle passe par sa principale richesse, ses ressources humaines, la CSA encourage l’implication, le développement et l’épanouissement du personnel.

Ainsi, des mesures sont prises pour accueillir, accompagner, former et évaluer le personnel. Un « comité mieux-être » promeut la santé globale auprès du personnel et prône l’équilibre travail-vie personnel.

Une analyse du processus de gestion a conduit à déployer des moyens concrets pour accroître l’efficience des démarches effectuées avec les établissements et le personnel. Tout cela aura d’ailleurs mené à la modification des lieux physiques du Service des ressources humaines. Des procédures et des outils de contrôle visant l’amélioration des vérifications internes sont en cours d’élaboration.

Une collaboration essentielle avec les parents
La CSA considère la collaboration avec les parents comme un élément essentiel à la réussite. Pour cette raison, elle souhaite leur participation afin de les aider à soutenir la réussite de leur enfant.

Il existe évidemment les rencontres entre le comité de parents et la CSA et celles des conseils d’établissement. Mais il y a aussi de nombreux moyens mis en place par les établissements pour informer les parents de façon simple et efficace.

Toutes les écoles possèdent des outils qu’elles mettent à la disposition des parents pour les soutenir dans l’accompagnement de leur enfant, que ce soit des documents intégrés à l’agenda scolaire, des publications, des formations ou encore des prêts de livres. De nombreux parents participent aux diverses activités des écoles. La collaboration et l’implication des parents, tant pour l’accompagnement de leur enfant que pour l’amélioration du milieu de vie, sont souhaitées et toujours très appréciées.

Un partenariat enrichi et efficace avec la communauté
La collaboration fort réussie de la CSA avec la Ville de Thetford Mines et le comité organisateur lors de la 53e Finale des Jeux du Québec constitue sans contredit, en 2017-2018, le plus bel exemple de partenariat avec le milieu. La CSA et ses établissements prennent une place importante dans la communauté. Les liens avec les organismes sont multiples. La CSA et ses établissements ont la préoccupation de maintenir une visibilité constante auprès de la population. La CSA s’applique à faire en sorte que l’offre de service en formation professionnelle réponde aux besoins des entreprises et des partenaires de la région.

En bref, je pense que la CSA et ses établissements œuvrent pour le mieux, de mieux en mieux.