Hydro-Québec poursuit l’élaboration de son projet d’une nouvelle interconnexion entre son réseau d’électricité et celui du Maine afin d’accroître la capacité d’échange entre le Québec et la Nouvelle-Angleterre.

Hydro-Québec avait déposé une étude d’impacts sur l’environnement présentant le tracé retenu. Depuis, la Ville de Thetford Mines a proposé une nouvelle variante de tracé de ligne qui éviterait le secteur résidentiel de Black Lake, en le contournant par le sud-est, en cheminant à l’ouest du lac Caribou et en rejoignant le tracé retenu l’année dernière par Hydro-Québec à la hauteur du lac Noir.

Hydro-Québec poursuit sa démarche en consultant la population concernée par cette nouvelle variante de tracé, malgré le contexte actuel de la pandémie de COVID-19 qui ne permet pas d’aller à la rencontre des citoyens. La consultation en cours se terminera le 30 juin, avant les audiences du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) qui devraient se tenir en juillet.

Nous avons communiqué avec monsieur Maxence Huard-Lefebvre, porte-parole d’Hydro-Québec, qui nous indiquait que la Société d’État n’a pas de préférence entre les deux tracés. En fait, ils représentent des coûts de construction similaires et, en ce qui concerne les impacts environnementaux, aucun des deux tracés ne se démarque clairement, alors, « […] on est très sensibles au tracé de la “ variante ” proposée et, finalement, pour l’évaluation de cette variante, c’est la population locale qui va faire la différence », conclut M. Huard-Lefebvre.

Thetford Mines
La Ville de Thetford Mines réagissait, par voie de communiqué, à cette consultation : elle considère évident que la “ variante ” ait un moindre impact sur la communauté thetfordoise et qu’elle doive être retenue. Le tracé initialement retenu par Hydro-Québec aurait un impact majeur pour les résidents des quartiers Provence et Hamel puisque la nouvelle ligne d’interconnexion passerait très près des résidences et serait beaucoup plus visible que la ligne existante. Pour le maire, M. Marc-Alexandre Brousseau, il est essentiel que la population se fasse entendre. « Ce que je vous demande, c’est, par le biais du formulaire, de dénoncer le tracé initial retenu. La mobilisation doit être très forte et le message, très clair. Si vous ne vous prononcez pas, Hydro-Québec décidera pour vous… et je peux vous assurer qu’ils ont une préférence évidente pour le tracé initial ».

Saint-Joseph-de-Coleraine
C’est un tout autre son de cloche du côté de Saint-Joseph-de-Coleraine. Le maire, M. Gaston Nadeau, nous rappelait que la Municipalité acceptait le tracé initial proposé au début du projet. Puis, lorsque Thetford a proposé sa “ variante ”, la Municipalité ne s’y opposait pas. Depuis, les citoyens se sont fait entendre pour revendiquer l’appui au tracé initial, en particulier pour ne pas compromettre le projet résidentiel, approuvé par la Municipalité, prévu dans le secteur du lac Caribou. Dans ce contexte, « [o]n revient sur notre décision et on va présenter un mémoire au BAPE pour appuyer le tracé initial. On demande aussi aux citoyens de répondre à la consultation pour appuyer ce tracé », conclut M. Nadeau.

Ainsi, la balle est nettement dans le camp des citoyens dont le choix exprimé tranchera la question. Vous avez une voix, faites-la entendre. Vous pouvez transmettre vos questions, préoccupations et avis en remplissant le formulaire en ligne ou en communiquant avec Hydro-Québec par la ligne Info-projets au 1 855 845-7417.

Pour plus d’information, consultez le site hydro.quebec/appalaches-maine.

Yves Lirette
Latest posts by Yves Lirette (see all)