Surprise et préoccupée par les sorties publiques des dernières heures concernant de potentielles interventions pour modifier les notes d’élèves, la Fédération des comités de parents du Québec (FCPQ) veut avoir un éclairage juste de la situation et espère rapidement des démarches afin de faire la lumière et empêcher cette pratique.

« Comme parents, nous souhaitons avoir une image claire et véridique du cheminement académique de nos enfants. Nous désirons avoir le vrai portrait, fait par des professionnels qui font les évaluations dans les règles de l’art. La réussite éducative du plus grand nombre d’élèves ne devrait jamais, si les allégations s’avèrent, ouvrir la porte à des modifications de notes à la hausse. Nous sommes rassurés de l’ouverture démontrée ce matin par le ministre de l’Éducation et nous espérons qu’il fera rapidement les vérifications qu’il a promises », souligne la présidente de la FCPQ, madame Corinne Payne.

Pour cette dernière, les notes au bulletin des élèves doivent refléter la réalité, purement et simplement. « Il n’y a pas une exigence parentale ou une statistique de réussite qui peut justifier la tricherie à ce niveau».

Source : Fédération des comités de parents du Québec