mrc_appalaches_logoArchives ThetfordL’équipe de recherchistes du Centre d’archives de la région de Thetford (CART) a réussi à inventorier au cours des derniers mois pas moins de 1179 propriétés et biens d’intérêt patrimonial dans six municipalités de la MRC des Appalaches. La première phase de l’inventaire du patrimoine bâti du territoire rural de la MRC a permis d’inventorier 63 % des biens ciblés, de sorte que le projet pourrait être réalisé en deux étapes au lieu des trois initialement prévues.

Dans l’ordre : Émilie Goulet (Kinnear’s Mills), Stéphane Hamann (Centre d’archives), Kaven Mathieu (East Broughton) Gilles Gosselin (Saint-Joseph-de-Coleraine), Jacques Lessard (Ville de Disraeli), Pascal Binet (Adstock), Louise Nadeau (SDE) et Sarah Vachon-Bellavance (Centre d’archives).
Dans l’ordre : Émilie Goulet (Kinnear’s Mills), Stéphane Hamann (Centre d’archives), Kaven Mathieu (East Broughton) Gilles Gosselin (Saint-Joseph-de-Coleraine), Jacques Lessard (Ville de Disraeli), Camille David (St-Jacques-de-Leeds), Pascal Binet (Adstock), Louise Nadeau (SDE) et Sarah Vachon-Bellavance (Centre d’archives).

Le Centre d’archives a sillonné les rues et les rangs des quatre communautés rurales les plus populeuses, soit Adstock, Disraeli Ville, East Broughton et Saint-Joseph-de-Coleraine, en plus des municipalités de Kinnear’s Mills et Saint-Jacques-de-Leeds. L’équipe de recherchistes recense les propriétés construites avant 1950. Des 1179 biens inventoriés à ce jour, une centaine de bâtiments présente un bon ou un excellent état d’authenticité alors que les travaux réalisés au fil des ans ont été respectueux des éléments architecturaux d’origine.

Le travail de recensement se poursuivra à l’été 2016 dans les 12 autres municipalités rurales, si le financement est encore au rendez-vous. La première phase aura coûté près de 25 000 $. Le projet est financé par la deuxième entente de développement culturel conclue avec le ministère de la Culture et des Communications (MCC). Le projet d’inventaire est également soutenu par le fonds du Pacte rural de la MRC, par les municipalités participantes et par le gouvernement fédéral pour l’embauche d’étudiants, dans le cadre des programmes Emplois d’été Canada et Jeunesse Canada au travail pour les établissements de patrimoine. Comme il s’agissait d’un nouveau mandat pour le Centre d’archives, l’organisme a également reçu une aide financière d’Emploi-Québec pour soutenir la formation de l’équipe de travail qui supervise le travail étudiant.

Jugé prioritaire lors de la consultation des intervenants culturels et des élus tenue au printemps 2014, le projet d’inventaire a été inscrit au plan d’action culturel de la MRC des Appalaches 2015-2017. Le comité de suivi de la politique culturelle a décidé de confier ce mandat à une organisation de chez nous, le Centre d’archives. L’organisme a embauché une chargée de projet d’expérience, Sarah Vachon-Bellavance, et deux étudiantes à titre de recherchistes, Laurence Tardif et Sarah-Jade Bolduc.

L’inventaire permettra de dresser un portrait global de la valeur et de l’état du patrimoine bâti et d’identifier les éléments architecturaux à préserver et à mettre en valeur. Le travail de recensement se fait évidemment sur le terrain afin de repérer les bâtiments d’intérêt patrimonial, les photographier et compléter les fiches descriptives. Outre les maisons construites avant 1950, l’équipe porte aussi une attention au patrimoine agricole, granges, hangars et silos, et au patrimoine religieux, cimetières, presbytères et croix de chemin. Les églises et les chapelles sont déjà répertoriées dans « L’Inventaire des lieux de culte du Québec ». Les données recueillies par le Centre d’archives seront versées dans le Répertoire du patrimoine culturel du Québec du MCC. Cet outil est destiné au grand public ainsi qu’aux spécialistes des municipalités, aux chercheurs et aux passionnés d’histoire et du patrimoine.

Source : Marie-Ève Mercier, Louise Nadeau et Stéphane Hamann