Vous pensez ne pas avoir d’espaces pour jardiner ? Le balcon et la terrasse sont tout indiqués pour tendre vers l’autonomie à petite échelle, mais surtout pour manger frais, manger local, manger des produits qui goûtent bon et faits par vous ! En plus, ce sera beau.

  1. On choisit le type de légume souhaité selon l’ensoleillement du balcon. Ex. : la tomate exige beaucoup de soleil, tandis que la laitue pousse mieux à l’ombre.
  2. Le pot peut être en plastique recyclé, en bois recyclé, en tissu agronomique ou on peut planter directement dans le sac de terreau. L’important est qu’il y ait des trous de drainage, afin que les racines ne pourrissent pas. Le pot pour les tomates doit être gros (gros seau), mais plus petit pour les laitues ou les fines herbes. Selon sa grosseur et son poids, on le met par terre ou on en fait un panier suspendu.
  3. Le terreau doit être riche au départ et nourri chaque mois (il faut souvent rajouter du compost ou de l’engrais bio à celui qu’on trouve aux serres).
  4. Humidifier amplement le terreau afin de préparer le nid pour les semences ou les plants.
  5. Sur le sachet de semences, il y a beaucoup d’indications. Si vous avez besoin d’éclaircissements, nous avons la chance d’avoir dans la région des pépiniéristes qui répondront à vos questions. Les Google et Facebook de ce monde regorgent aussi de tonnes de renseignements. Et le CERD est là pour vous aider. Vous n’avez qu’à demander Marcelle au 418 449-5155.

Notre jardin potager collectif déménage cette année. Si vous avez envie de vous amuser ou de jardiner votre propre parcelle, contactez-nous !