Le 1er janvier 2015, s’est concrétisé le regroupement des paroisses environnantes pour créer la nouvelle PAROISSE SAINT-ANDRÉ-BESSETTE. Cette nouvelle fabrique est constituée des anciennes fabriques de Stratford, Garthby, Saint-Julien, Saint-Fortunat, Ham-Nord, Notre-Dame-de-Ham et Disraeli. Ce regroupement étant devenu nécessaire pour permettre le maintien de l’offre de services de la religion catholique sur l’ensemble de ce territoire. La première modification apportée fut la centralisation de la gestion et de l’administration.

Ceci dit, chacune des communautés doit financièrement s’auto- suffire et trouver l’argent nécessaire permettant le maintien des infrastructures et des services religieux.

La fabrique Sainte-Luce de Disraeli cumule les déficits et si la tendance se maintient, les réserves accumulées par le passé ne permettront pas de compenser encore bien longtemps. Les marguilliers ont depuis quelques années cherché, par divers moyens, à réduire les coûts d’exploitation. Cette démarche se poursuit, mais les marges de manœuvre sont quasi inexistantes. Il faudra donc à court terme envisager des solutions drastiques, difficiles à prendre et qui risquent d’indisposer plusieurs d’entre nous.

L’examen des états financiers nous démontre que les coûts reliés aux immeubles (église et presbytère) sont en constante hausse, autant en ce qui a trait à l’électricité, le chauffage et les coûts reliés à l’entretien normal pour des édifices de cette grosseur et de cet âge. Si nous ne réussissons pas à augmenter substantiellement nos revenus, il faudra, dans un avenir prochain, penser à se départir de l’église et/ou du presbytère.

Voilà pourquoi, la prochaine levée de fonds qui se déroulera du 12 au 23 octobre prochain prend toute son importance. Notre église fait partie de notre culture, de notre histoire, que nous soyons pratiquants ou non. Il faut que collectivement, dans le respect de nos prédécesseurs, nous assumions nos responsabilités face au maintien de notre patrimoine religieux.

Jeunes et moins jeunes, riches et moins fortunés, nous devons faire notre part (dans la mesure de nos moyens), parce que dans quelques années, il sera trop tard. Voilà pourquoi nous vous demandons de recevoir avec gentillesse les solliciteurs qui vous remettront les documents de sollicitation et repasseront quelques jours plus tard pour recueillir votre don.

La C.V.A. (Contribution Annuelle Volontaire) constitue la principale source de financement de notre communauté et votre contribution, aussi minime fusse-t-elle, permettra, en l’ajoutant à celle des autres, de prolonger la vie de notre communauté religieuse et de maintenir bien en vue le clocher de notre église paroissiale.

Nous vous remercions à l’avance!

Source: Les membres du Comité de Gestion
Communauté Sainte-Luce de Disraeli.