L’ancêtre Jean-Baptiste Dolbec est arrivé en 1856 sur les terres de la couronne du Canton de Stratford; il s’est établi sur un lot de 100 acres dans le rang 6 sud-ouest. Ce n’est qu’en 1885 que son fils Antoine en a acquis les lettres patentes pour la somme de 60$ : il en était désormais propriétaire. Antoine avait la réputation d’être grand travailleur, habile et méticuleux. Devenu vieux, il a légué la terre à son fils Ferdinand.

2014-03-27-goudrelle
Goudrelle (chalumeau en bois)

Lorsque venait le temps de récompenser les jeunes voisins venus l’aider à cueillir l’eau d’érable, Ferdinand étendait un peu de tire sur la neige. Ferdinand était d’un naturel taciturne et colérique; ses 11 enfants et les amis de ses enfants avaient intérêt à rester tranquilles autour de la bouilleuse (évaporateur), sinon c’était l’expulsion immédiate et sans préavis.

Ferdinand est mort en 1965. Sa veuve Yvonne Gauthier a légué à la municipalité de Stratford plusieurs pièces d’une grande valeur historique et patrimoniale : un tonneau sur son traîneau, des seaux en bois pour recueillir l’eau d’érable et diverses pièces de collection. Yvonne a ensuite vendu la terre à Marc Blais qui a fait quelques rénovations à la cabane à sucre et en a modifié certains éléments, comme les fenêtres. La famille de Mario Massé en est maintenant propriétaire.

Source: Tradition orale, famille Gauthier. Livre Stratford 1857-1982.

2014-036-27-Mars2014V3
Photo de Denyse Gauthier
Marc Blais devant la cabane à sucre