Depuis 2015, Éduc’alcool commande tous les deux ans un sondage pour dresser le palmarès des régions du Québec sur la consommation d’alcool. En septembre dernier, l’organisme dévoilait les résultats comparatifs de 2015 et de 2017.

Monsieur Hubert Sacy, directeur général d’Éduc’alcool, précise que le palmarès « ne se veut pas une compétition entre les régions, mais un exercice de sensibilisation aux réalités de chacune d’elles. Nous espérons qu’il conduira les Québécois des diverses régions à un questionnement sur leurs habitudes de consommation et à leurs modifications, si cela est opportun. Les données relatives à l’alcool au volant sont aussi une occasion de rappeler au gouvernement du Québec l’absolue nécessité de rendre obligatoire la formation Action service pour tous les serveurs de restaurants et de bars ainsi que l’importance de l’augmentation de barrages policiers, car ces deux moyens sont les plus efficaces pour réduire la conduite avec les facultés affaiblies. »

Ce palmarès découle de la plus vaste enquête sur les Québécois et l’alcool — avec plus de 6700 répondants — menée par CROP pour le compte de l’organisme. Elle brosse un portrait détaillé de la consommation d’alcool des Québécois, région par région.

Chaudière-Appalaches se positionne au 12e rang sur l’ensemble des 16 régions sondées. La région se distingue du reste du Québec par le fait qu’il s’agit d’une des deux régions où l’on consomme le plus fréquemment, mais aussi parce qu’elle arrive au 2e rang dans le palmarès des endroits où les conducteurs sont les plus responsables.

Source : Éduc’alcool