Chronique historique DisraeliIl y a 40 ans, la population locale était appelée à prendre une importante décision : « Devrait-on construire un aréna à Disraeli? » Le projet était en discussion depuis quelque temps mais, rien de plus. En 1975, le « comité Aréna’76 », formé de quatre citoyens de chez-nous : MM. Denis Dagenais, Raymond Goulet, Michel Émond et Réal Lortich, entreprirent des démarches pour faire de ce projet une réalité. Le conseil municipal s’est dit favorable à l’idée après avoir pris connaissance des plans et devis présentés par M. François Beaudoin de la maison d’architectes Caouette et Vachon de Thetford-Mines. La construction, au départ, était évaluée à 700 000$.  La demande d’un octroi de 150 000$ sera faite au Haut-Commissariat en loisirs et sports du Québec et, s’ajoute à cela, une sollicitation de 100,000$ auprès du gouvernement fédéral dans un programme d’initiatives locales. À la suite de la présentation d’un règlement municipal d’emprunt qui permettrait de financier ce projet, 121 contribuables demandèrent un référendum auprès de la population. Celui-ci aura lieu vendredi, le 27 août 1975 avec 797 contribuables inscrits sur la liste électorale qui seront appelés à se prononcer, dont 626 se sont prévalus de leur droit de vote. Une compilation de 330 ont voté pour la construction de l’aréna et 279 contre. Cette démarche favorable au projet étant faite, le comité Aréna’76, grâce au réseau local de télévision de M. Lucien Dion, informe la population de la démarche entreprise et organise, le dimanche 29 février 76, une campagne de souscription volontaire (téléthon) auprès de la population de Disraeli qui a rapporté 70,000$ sur un objectif de 100,000$.

L’Aréna’76 en 2015.
L’Aréna’76 en 2015

L’Aréna’76 sera construit à proximité de l’École polyvalente, sur un terrain que la commission scolaire vendit à la municipalité pour un montant de 8,200.00$. Il est prévu des sièges pour accueillir 600 spectateurs. C’est la firme Bo-Less de Thetford qui aura le contrat.  Les travaux de construction vont débuter le 11 février 1977. Malheureusement, une tempête de vent, survenue le 5 avril 77, va complètement détruire un mur de soutènement de la toiture de l’aréna et occasionner des dommages pour quelques milliers de dollars et, de ce fait, reculer l’échéancier des travaux. A la fin du contrat, l’aréna aura coûté 643,000$ L’ouverture officielle aura lieu le dimanche 2 octobre 1977 et l’invité d’honneur pour la circonstance ne sera nul autre que M. Jean Béliveau.

Le comité « Aréna’76 » M. Réal Lortich, M. Raymond Goulet, M. Denis Dagenais, M. Jean Béliveau, invité d’honneur à l’ouverture de l’aréna, M. Michel Émond, M. Claude Ouellet, directeur du comité des loisirs de Disraeli.
Le comité « Aréna’76 »
M. Réal Lortich, M. Raymond Goulet, M. Denis Dagenais, M. Jean Béliveau, invité d’honneur à l’ouverture de l’aréna, M. Michel Émond, M. Claude Ouellet, directeur du comité des loisirs de Disraeli.

L’an prochain, ce sera le quarantième anniversaire du projet « Aréna’76 ». Plusieurs citoyens pensent qu’il serait temps de donner un nom, plutôt qu’un numéro, à cette bâtisse qui a fait la fierté de toute la population locale et qui a été le lieu de rendez-vous de grands événements sportifs et sociaux qui ont marqué la vie de Disraeli.

Yvon Bureau et son fils Steve
Yvon Bureau et son fils Steve

Le décès subit de M. Yvon Bureau, le 23 juillet dernier, a fait naître, chez plusieurs, l’idée que le nom « Aréna Yvon-Bureau » serait tout choisi pour désigner à l’avenir l’édifice et souligner le rôle exceptionnel que Monsieur Bureau a joué dans la promotion de la pratique sportive à Disraeli. Il a été le responsable du service des loisirs de la ville de 1988 à 2011 et bénévole impliqué dans tous les événements sportifs qui ont marqué notre vie collective.

 

Ref : Dossier sur la construction de l’aréna’76, fourni par M. Michel Émond.