La dermatite du baigneur est une affection de la peau qui est causée par une piqure d’un petit organisme presque invisible à l’oeil nu, soit une larve aquatique nommée « cercaire ». On retrouve  cette larve à l’état naturel dans beaucoup de plans d’eau dont le Grand lac Saint-François. Sa présence provient des excréments d’oiseaux aquatiques (canards, goélands) porteurs du parasite. Il meurt après avoir pénétré la peau de l’humain. Chez certaines personnes, une réaction allergique s’ensuit (plaques et boutons rouges).

Il faut éviter les plages où des cas de dermatites ont été rapportés et les endroits où il y a beaucoup de plantes aquatiques et d’enrochement sous l’eau. En sortant de l’eau, éviter de laisser sécher votre peau à l’air libre et assécher la plutôt en la frottant vigoureusement avec une serviette, pour déloger les parasites. Prendre une douche est aussi une bonne solution.

Éviter de se gratter, utiliser une crème ou une lotion contre les démangeaisons telle que la calamine. On peut aussi apaiser les démangeaisons avec des compresses fraîches, en prenant un bain auquel on ajoute 1/2 tasse de bicarbonate de soude (soda) ou de la farine d’avoine colloïdale, comme Aveeno.

 

Michel Provencher et Michel Lamontagne de  l’Association du Grand lac Saint-François – Secteur Sud; www.legrandlacstfrancois.org/   www.facebook.com/grand.lac.saint.francois