logo_st_jacquesMme Rita Coulombe Lehoux, notre doyenne de Saint-Jacques-le-Majeur, nous a quittés à l’âge respectable de 97 ans.

Au méchoui du maire, le 25 juillet dernier, elle était parmi nous pour le souper et pour participer à un bout de veillée.

Mme Lehoux, à l’image de notre village, était une femme toute menue, mais cela ne l’a jamais empêchée de s’impliquer pour sa paroisse.

Elle a participé à de nombreuses fêtes de Saint-Jacques, décoré l’église à Noël, à Pâques et autres occasions.

Elle fut pendant longtemps la secrétaire-trésorière pour la fabrique et je l’ai côtoyée en tant que marguiller vers la fin des années 1980. C’était une dame gentille, responsable, qui avait à cœur son village.

C’était un livre ouvert sur le passé de notre municipalité. Ses yeux bleus devenaient vifs lorsqu’elle racontait ses souvenirs.

Lorsque j’étais jeune, on se rencontrait au village avec nos bicyclettes, les Lehoux, les Côté, les Martineau, les Laroche et moi le seul Laprise (le plus jeune de la « gang ») par les beaux dimanches après-midi.

On se ramassait toute la gang au magasin général de M. Noël Lehoux et de Mme Rita. On s’achetait un coke, un chips « Dulac » et une barre de chocolat « caramilk » ou une crème glacée avec notre cinquante sous que nos parents nous donnaient. On s’assoyait sur sa pelouse et les plus « grands » se racontaient des peurs et des faits vécus.

Ah! j’oubliais, dans le temps de mon père, le premier lundi du mois, soir du conseil municipal, les élus se rendaient chez M. et Mme Lehoux, dépanneur à cette époque, pour leur caucus avant la réunion officielle du conseil.

Mme Lehoux, vous avez été une grande bénévole pour notre municipalité. J’espère que d’autres gens plus jeunes voudront suivre votre exemple et aider notre village à demeurer actif, comme vous l’avez fait dans le passé.

Je vous dis humblement Merci !

Steve Laprise, maire
Municipalité Saint-Jacques-le-Majeur