Le monde du travail s’est métamorphosé au cours des derniers mois avec le recours au télétravail et la distanciation physique. Bien que nécessaires pour s’adapter à la pandémie, ces mesures tendent à isoler les personnes de leurs collègues de travail.

Le Mouvement santé mentale Québec invite donc les Québécoises et Québécois à reprendre contact avec leurs collègues dans le cadre de la Fête des voisins au travail qui se déroule tout au long du mois de novembre.

Une étude révélatrice
Caroline Biron, professeure titulaire et directrice du Centre d’expertise en gestion de la santé et de la sécurité du travail à l’Université Laval, a réalisé une étude auprès d’un échantillon de 1 259 personnes en emploi au Québec pendant le confinement au printemps dernier.

« Les données recueillies démontrent que les entreprises bienveillantes s’en sortent beaucoup mieux. Dans ces entreprises, où l’on peut parler de sa santé mentale librement, on constate 24 % moins de détresse psychologique comparativement aux entreprises où la santé mentale n’est pas une priorité de la direction. Avec le télétravail qui est maintenant une réalité répandue, il est plus difficile de tisser ces relations sociales qui donnent un sens à notre travail. Il faut maintenant apprendre à être en équipe malgré la distance », précise Mme Biron.

Pertinence de la Fête des voisins au travail
« La Fête des voisins au travail permet de créer des liens, de se solidariser, d’avoir du plaisir et de mieux se connaître. L’humain est un être fondamentalement social. C’est normal de vouloir sentir qu’on fait partie d’un groupe, qu’on y a sa place », souligne Renée Ouimet, directrice du Mouvement Santé mentale Québec. « Planifier un rendez-vous en ligne entre collègues pour favoriser les échanges informels et en faire une tradition est un outil efficace pour mieux vivre la crise actuelle. Prendre le temps de se rencontrer au-delà des tâches n’est pas du temps perdu. C’est du temps pour protéger une richesse individuelle, collective et sociale, qu’est la santé mentale », ajoute-t-elle.

À quoi peut ressembler la Fête des voisins au travail ?
Une rencontre simple, sans prétention, organisée dans la spontanéité et la bonne humeur : que ce soit un petit-déjeuner virtuel, un jeu ludique, un échange de mercis, un échange de cadeaux, tout est possible du moment que l’on parle de tout, sauf du travail. Pour des suggestions sur la façon d’organiser une telle fête, on peut consulter la boîte à idées en visitant « fetedesvoisinsautravail.ca ». Il y a même des prix à gagner !

Pour en savoir davantage sur le mouvement et ses membres, visitez mouvementsmq.ca.

Source : Sophie Allard

Le Cantonnier
Latest posts by Le Cantonnier (see all)