Six mois auront suffi au cabinet de campagne de La Grande Quête pour recueillir la somme de 752 000 $, dépassant ainsi son objectif de départ. Est-il nécessaire de répéter que cette sollicitation populaire vise à assurer le financement de la restauration de l’église Sainte-Luce ? Cette dernière s’effectuera en collaboration avec le Programme gouvernemental de conservation du patrimoine religieux, lequel s’engage dans une proportion de 70 % du financement du chantier évalué à 2,5 M$.

Pour le directeur du groupe organisateur, Dave Morin, « la stratégie adoptée rendait l’objectif réalisable ». Ce dernier remercie la population et l’organisme présentateur Desjardins au nom des membres du comité. Pas surprenant que diverses fabriques en province aient contacté le comité pour connaître la recette menant à cette réussite !

Provenance
Une classification par identité des donneurs et des montants souscrits permet de dégager le tableau synthèse suivant : 4 municipalités (160 000 $), 1 fondation (100 000 $), 2 députés (4 300 $), 6 organismes (9 400 $), 30 entreprises (190 000 $) et 210 individus (288 300 $). Il ne faut cependant pas croire que La Grande Quête est terminée avec l’atteinte de son objectif. La possibilité de souscrire à un don est maintenue afin de parer aux éventuels frais additionnels imprévus dans l’estimation du chantier. Outre l’offrande personnelle, il demeurera également possible en plusieurs occasions au cours des prochains mois de soutenir le gonflement de la caisse en participant à certaines activités, dont la liste se trouve plus bas.

Programme
Le comité a déposé en date du 13 janvier dernier, auprès de l’économe de l’archidiocèse de Sherbrooke, M. Marc Fabi, sa demande détaillée de subvention au Conseil du patrimoine religieux du Québec afin de couvrir les frais dans une proportion de 70 % de la première phase estimée à 1,3 M$. Cette première étape vise les travaux urgents à réaliser, dont le mur avant de granit à démanteler et à refaire en entier (258 200 $), le jointement de la pierre de granit à réparer sur les autres murs (121 000 $), une nouvelle toiture de tôle à la canadienne à installer (267 000 $), les toitures des bas-côtés à restaurer avec une tôle à baguettes (216 700 $) et les honoraires professionnels à payer (130 000 $). La préparation des appels d’offres pour le choix de la firme d’architectes qui confectionnera les plans et devis est en cours. « On sera prêts à commencer lorsque nous aurons la confirmation », précise Dave Morin.

Activités
La participation aux activités suivantes durant l’année sera autant d’occasions de souscrire à La Grande Quête. Il y aura d’abord la tenue du Concert de l’Amour dans l’enceinte de l’église Sainte-Luce le 15 février à 20 h, présenté par l’Harmonie de Disraeli et la Société historique de Disraeli (photos d’histoires vécues dans les murs de l’église). La présence de plusieurs couples dépassant les 60 ans de vie commune est aussi prévue (prix d’entrée de 14 $ en prévente ou de 20 $ à la porte). Il y aura ensuite la 2e vague des Retrouvailles des 50 ans de la Polyvalente de Disraeli pour les élèves de la période 1980-1990 le 16 mai prochain. Et, le 6 juin, un concert gospel avec l’orchestre HI-FI, dirigé par Daniel Marcotte, sera donné dans le sanctuaire. Enfin, il y aura vraisemblablement une autre loterie-voyage au profit de La Grande Quête.

Par ailleurs, des remerciements spéciaux sont adressés à Mme Pauline Poirier et à son équipe qui, en vendant des pâtisseries gracieusement confectionnées par nos cuisinières, ont amassé une somme de 2 700 $ remise à La Grande Quête !