L’idée de réunir La Grande Quête visant à financer la restauration de l’église Sainte-Luce et la célébration du 50e anniversaire de la Polyvalente de Disraeli s’avère lumineuse et fructueuse à la lumière des résultats financiers obtenus. Effectivement, l’alliance a reposé sur la même organisation de bénévoles magistralement chapeautée par Dave Morin. En plus, les profits générés par le 50e étaient attribués d’avance à La Grande Quête.

En caisse
Le tirage de la « loto voyage » lancée dans le cadre des fêtes a dégagé un excédent de 20 000 $ et fait trois gagnants : Roch Poisson de Disraeli (4 000 $), Annie Gagné de Disraeli (3 000 $) et Francine Dumas de Sainte-Praxède (1 000 $). Il faut ajouter un excédent d’environ 10 000 $ du côté de la tenue des retrouvailles.

C’est donc ainsi, en date du 15 octobre, que le total de « La Grande Quête » s’élève approximativement à 730 000 $. En escomptant les prochaines contributions individuelles ou du milieu des affaires ainsi que les profits recueillis lors des deux prochaines vagues de célébrations des 50 ans de la Polyvalente, on peut affirmer sans trop risquer de se tromper que l’objectif global de 750 000 $ sera atteint, voire dépassé. « On va réussir ! » avait dès le départ garanti le président de la campagne de souscription populaire, Dave Morin.