Photo par Jean-Denis Grimard

Il aura suffi d’à peine dix semaines pour que la campagne de financement organisée dans le cadre du projet de restauration de l’église Sainte-Luce amasse la somme de 600 000 $ ! Voilà un résultat qui a de quoi réjouir, et même étonner plusieurs citoyens de la région.

Lancée le 11 juin seulement, cette campagne affiche un résultat semblable — qui semblait pour certains hors de portée — grâce à une démarche bien orchestrée ainsi qu’à la qualité de la réception des gens. Rappelons que le chantier de restauration de l’église entraînera des dépenses estimées à environ 2,5 M$ dont 70 % seront assumés par le Conseil du patrimoine religieux du Québec. La partie restante se chiffrant à environ 750 000 $ doit provenir du milieu. À la lumière du résultat actuel, il reste donc au comité de campagne dirigé par Dave Morin la tâche de trouver la somme manquante de 150 000 $ environ auprès des gens de la communauté.

Sollicitation
Jusqu’à maintenant, les secteurs commercial et municipal, quelques fondations et le monde des affaires ont fortement contribué à l’effort escompté. « Maintenant, on est rendu à monsieur et à madame Tout-le-monde », explique le directeur Dave Morin.

Divers moyens seront utilisés pour impliquer la population dans la course. Il y aura d’abord une opération systématique de contact par téléphone. Parallèlement, une loto-voyage, dont le premier tirage se tiendra le 12 octobre sous la supervision de Raymond Chabot Grant Thornton, se déroule actuellement. En se procurant un billet au coût de 20 $, on se donne la chance de gagner un des trois crédits pour un voyage d’une valeur de 4 000 $, 3 000 $ et 1 000 $. Les billets sont en vente dans les commerces de Disraeli, le presbytère et dans les secrétariats municipaux de Disraeli, Paroisse de Disraeli, Saint-Jacques-le-Majeur, Sainte-Praxède, et au comptoir de la Caisse Desjardins du Carrefour des lacs.

« Il est vraisemblable d’atteindre l’objectif global de 750 000 $ avant le début de novembre », estime Dave Morin, qui, dès le départ, se montrait convaincu de la réussite de la Grande Quête. « Je suis content ; on a mis l’énergie pour l’atteindre et on a une bonne équipe ! »