C’est avec confiance et une certaine fébrilité que le concessionnaire de la marina de Disraeli s’apprête à entreprendre sa 2e année dans les nouveaux locaux dont les travaux viennent à peine de se terminer. Fort de son expérience dans la restauration, Denis St-Onge planifie le tout en fonction d’une ouverture de fin de semaine seulement dès le 4 mai prochain à 16h, et compte élargir l’offre à 7 jours/semaine à partir du 12 juin. La fête du Travail marquera le retour à la cadence fin de semaine laquelle se terminera à l’Action de grâces.

Une récente entente liant les parties pour une durée de cinq ans vient de se conclure entre le concessionnaire et la Ville de Disraeli. Outre le restaurant, l’entrepreneur est responsable du quai des visiteurs, de l’essencerie, et de la tenue générale du site lequel s’avérera vraisemblablement le lieu de rassemblement ou de convergence de la population et des visiteurs du coin et d’ailleurs.

Avec ses 88 quais flottants, la marina exercera à nouveau l’attraction grandissante qu’on y observe depuis les dernières années d’autant plus qu’elle bénéficiera d’une reconfiguration totale et moderne de ses installations : gazébo, restaurant et cuisine, terrasse extérieure à l’étage, buanderie, installations sanitaires améliorées.

«C’est un privilège pour moi de profiter de la remise à neuf de la marina», reconnaît Denis St-Onge. «Les infrastructures sont améliorées, ce qui ne manquera pas d’en faire un centre d’intérêt. En conséquence, l’offre de menu ainsi que le service seront en progression». À la différence de l’an passé alors qu’il devenait le responsable de la restauration à quelques jours de l’ouverture, Denis St-Onge se dit prêt à vivre la frénésie de l’été et l’engouement caractéristique du plateau enchanteur de la marina. «Je me sens mieux préparé!»