armoiriesparoissedisraeli_2013Interrogé en marge de la controverse qu’a suscitée la décision du conseil municipal de la Paroisse de Disraeli de changer le toponyme de la municipalité, le maire André Gosselin révèle que le conseil n’a pas bronché et qu’il demeure en attente de la réponse du ministre des Affaires municipales (MAMOT) à sa demande.«Il n’y a pas de nouveau; on laisse aller la pétition et on attend la réponse du ministre».

Toutefois, il est surprenant d’apprendre de sa bouche que les élus n’ont jamais reçu la pétition réclamant l’arrêt de la procédure visant le changement de nom ainsi que la tenue d’une véritable consultation. Selon le maire, l’instigateur de la démarche pétitionnaire lui aurait montré le document lors d’une rencontre sans cependant lui en remettre une copie. «Il a refusé de me laisser la pétition. On ne connaît même pas le libellé de la requête qu’appuient les signataires. Ce n’est pas dur de faire signer une pétition», de dire le maire. «Il y a eu de la désinformation».

Toujours est-il que le conseil attend la réponse du  ministre. «Peu importe ce qu’on fait, il y a toujours de l’opposition!», de conclure le magistrat.