bouées_AGLSFL’Association du Grand Lac Saint-François – Secteur Sud est responsable de la pose et de l’enlèvement de près de quatre-vingt-dix (90) bouées qui couvrent les territoires de Lambton, Saint-Romain et Sainte-Praxède. À partir de la rivière aux Bluets jusqu’à l’hôtel de la Source argentée et de là jusqu’à l’ile aux Roches sont installées des bouées indiquant les dangers et les limites de vitesse sur l’eau.

Voici succinctement comment nous procédons pour poser et enlever les bouées. Toute l’opération se fait avec un ponton que nous louons et deux personnes qui accompagnent l’opérateur. Au mois de septembre, nous poussons sur la rive les pesées de ciment qui retenaient les bouées et, à la place, nous attachons une petite bouée rouge (petit réservoir d’essence rouge). Chaque petite bouée rouge est marquée au GPS afin de faciliter leur repérage au printemps. Les bouées sont transportées à quelques endroits sur les bords du lac et quelques riverains acceptent de garder les bouées sur leur terrain. Nous rencontrerons quelques riverains cet été afin de solliciter leur accord pour déposer une ou des bouées sur leur terrain.

Au début de juin nous repérons les petites bouées rouges à partir des données du GPS et nous plaçons les bouées blanches à 100 mètres de la rive avec un télémètre. Quant aux bouées jaunes, rouges et vertes qui indiquent un danger, nous les replaçons sensiblement aux mêmes endroits.bouées_AGLSF_2

Lorsque l’eau est baissée, vous remarquerez que la saison hivernale est le meilleur moment pour identifier les zones dangereuses car il est alors parfois surprenant de voir comment le fond est inégal. Nous en profiterons pour localiser d’autres hauts-fonds qui se cachent sous la surface l’été.

Durant la saison d’été les bouées peuvent se déplacer ou se détacher. Vous pouvez nous le signaler en composant le 418-486-2344.  Bonne fin de saison sur l’eau!

Quelques petits rappels pour passer un bel été sur votre lac

 L’utilisation d’un plan d’eau fréquenté comme le Grand lac Saint-François va de pair avec certaines mesures de base qu’il est bon de respecter. Voici un bref rappel de quelques mesures :

  • Lorsque je conduis une embarcation, je suis toujours la personne qui doit veiller sur ce qui se passe sur et avec l’embarcation.
  • Je sais que la carte de conducteur d’embarcation de plaisance motorisée est obligatoire, peu importe l’âge du conducteur. Je m’assure d’avoir tout l’équipement de sécurité nautique obligatoire pour mon embarcation.
  • De manière générale, je m’éloigne des berges pour diminuer l’impact des vagues sur l’érosion des berges et la remise en suspension de sédiments qui ont un impact sur la qualité de l’eau. Selon une étude de mars 2014 réalisée par l’UQAM, un bateau de type Wakeboard cause un impact considérable lorsqu’il passe à 100 m. des rives. Les données démontrent que l’énergie des vagues se dissipe complètement avant d’atteindre les berges lorsque le passage est à plus de 300 m. de la rive.
  • J’amène une vigie (une personne qui ne fait que surveiller) lors d’une activité de remorquage ou de sport nautique (ski nautique, etc.).
  • En ski nautique (etc.), je pars et je ramène le skieur en dehors de la zone de 100 mètres (ou bouées blanches).
  • Je m’éloigne des bouées jaunes (danger, haut-fond). Pour les bouées vertes et rouges, j’applique la règle des 3R (en anglais pour Red Right Returning, ou : je laisse la bouée rouge à droite de l’embarcation en remontant le courant pour retourner). Voir aussi la capsule du mois dernier sur les bouées.
  • Pour signaler un problème nautique, j’appelle la Patrouille nautique, en prenant le soin de leur laisser vos coordonnées : tél. 418 486-2300 p. 300, cell. 418 332-5463.
  • Pour signaler un problème environnemental, j’appelle Urgence Environnement en composant sans frais le numéro 1 866 694-5454. Ou sinon, je compose le 911.

Bon été à toutes et à tous!

Source: Association du Grand Lac Saint-François – Secteur Sud, http://www.legrandlacstfrancois.net/ )