ARLA_ca2014
Les membres du conseil d’administration de l’ARLA pour 2014-2015. De gauche à droite : Charles Gagnon (v-prés), Réal Fortier (trés), Karl Paré, Nicole Lavertu, Marcel Lemay, Sylvie Bernard (sec), Daniel Poirier (prés), Fernand Tardif (nouvel élu), Richard Chatelain, Francis Gagnon. (Absent lors de la photo : Guy St-Laurent)

L’Association des Riverains du Lac-Aylmer qui compte plus de 500 membres parmi les quelque 1450 riverains a tenu son assemblée générale annuelle le 5 juillet 2014 au Domaine Aylmer à Stratford. Plus d’une soixantaine de riverains membres de l’association ont participé à cette assemblée riche en partage d’information. Des rapports d’activités ont été présentés par les directeurs responsables de chaque dossier au cours de l’année 2013.

Qualité de l’eau L’ARLA a poursuivi son programme de suivi de la qualité de l’eau dans les limites des municipalités de Coleraine et de Disraeli. Encore une fois cette année, des concentrations élevées de coliformes y ont été détectées. Les concentrations de coliformes fécaux observées en aval, dans le segment de la rivière Coleraine entre le pont du Pansu et le pont de la route 112 à Disraeli varient de mauvaises à bonnes, selon les critères de qualité de l’eau du Ministère du Développement Durable, Environnement et Lutte contre les changements climatiques.

Pour deux années consécutives, lors de l’échantillonnage du mois d’août en aval du pont de la route 112 à Disraeli, les résultats des analyses témoignent d’une concentration très élevée de coliformes. Étant donné que le réseau collecteur de la Ville de Disraeli comporte des tuyaux de surverses immédiatement en amont et en aval du pont, l’ARLA a transmis ses résultats à la ville pour qu’elle identifie et corrige les causes, ce qui a été fait depuis. Nous tenons à remercier la ville de Disraeli pour cette intervention et nous continuerons à échantillonner dans ce secteur pour en vérifier l’efficacité.

Quant au phosphore, des concentrations importantes sont rejetées par les équipements d’épuration municipale de Saint-Joseph-de-Coleraine comme pour la plupart des stations des autres municipalités même si ces rejets rencontrent généralement les exigences du ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du Territoire (MAMROT).

À cela, s’ajoute le problème des surverses qui se produisent notamment lors des précipitations alors que des eaux usées sont rejetées sans aucun traitement dans le lac ou ses tributaires. Pour les 4 municipalités riveraines, le nombre total de surverses est passé de 184 en 2010 à 269 en 2011 et à 208 en 2012.Il faut noter qu’il n’y a eu aucune surverse pour la municipalité de Stratford en 2012.

Lors d’une rencontre avec les autorités municipales de Saint-Joseph-de-Coleraine, l’ARLA apprenait qu’un appel d’offres était en cours pour la réalisation de travaux au printemps 2014, pour séparer un réseau combiné d’eaux pluviales du conduit sanitaire. La municipalité comptait jadis trois réseaux combinés qui véhiculaient vers les équipements d’épuration à la fois les eaux pluviales et les eaux sanitaires.

Ces travaux devraient permettre de réduire le nombre de surverses et ainsi diminuer les rejets de phosphore en aval des équipements d’épuration. Au nom de tous les riverains du lac Aylmer et plus particulièrement ceux de la Baie de Disraeli, l’ARLA tient à remercier la municipalité de Saint-Joseph-de-Coleraine pour ces interventions et continuera à échantillonner dans ce secteur pour en vérifier l’efficacité.

Programme de suivi L’ARLA considère important de connaître et de suivre l’évolution de la qualité de l’eau du lac Aylmer et de ses tributaires pour percevoir les tendances à long terme et dépister les sources ponctuelles de contamination. Le maintien des usages de l’eau, des habitats aquatiques pour la faune, de la qualité de la pêche sportive au doré jaune, des activités récréatives et de la valeur foncière des propriétés riveraines justifient un programme rigoureux d’échantillonnage et d’analyses. Prenant acte du désengagement des ministères concernés, l’ARLA a décidé de réaliser à partir de 2014, un programme quinquennal de suivi de la qualité de l’eau du lac Aylmer et de ses principaux tributaires. Ce programme prévoit des échantillonnages et des analyses en 2014 et aux cinq ans par la suite, à 5 stations sur le lac Aylmer et 9 stations dans des tributaires importants à 5 reprises durant l’été. Les 4 stations dans la rivière Coleraine seront échantillonnées 3 fois par année, à chaque année, tant que l’ARLA le jugera nécessaire. À la suite d’un appel d’offres le conseil d’administration a choisi de confier le contrat au plus bas soumissionnaire dont l’offre était conforme au devis. Il s’agit d’une firme locale, Naturive, dont le siège social est à Thetford.(…)nouveau site Web de l’ARLA (www.lacaylmer.org), facile à consulter et riche en information pertinente.

Pêche expérimentale À l’automne 2013, les biologistes du  ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, ont procédé à la phase 1 de pêches expérimentales sur le lac Aylmer. Cette opération sera complétée en 2014 et l’Association s’attend à ce qu’un rapport détaillé soit produit, qui indiquera objectivement les impacts des nouvelles mesures règlementaires et des programmes de transfert et d’ensemencement de dorés dans les tributaires. Au terme de cet exercice, le plan de gestion du doré jaune pour le lac Aylmer pourrait être révisé.

Pont de chemin de fer de Disraeli En ce qui concerne l’augmentation du dégagement pour les embarcations sous le pont de chemin de fer à l’entrée de la Baie de Disraeli, le dossier est toujours très actif. Encouragé par des appuis sans précédent des cinq administrations municipales concernées (Beaulac-Garthby, Disraeli, Paroisse de Disraeli, Stratford et Weedon) et des CRÉ de Chaudière-Appalaches et de l’Estrie, l’ARLA redoublera d’effort et poursuivra sa collaboration,  notamment avec la ville de Disraeli et son maire M. Jacques Lesssard qui partage le point de vue de l’ARLA, et devrait intervenir auprès de tous les partenaires susceptibles de nous permettre de conclure cette saga à notre satisfaction.

Élections au conseil d’administration Les élections ont conduit à la formation du nouveau conseil d’administration 2014-2015. Au nom de tous les membres de l’ARLA, le conseil d’administration tient à remercier Mme Johann Émond,  présidente sortante, pour son exceptionnelle contribution à l’atteinte des objectifs de l’Association et à l’organisation des nombreuses activités qui en découlent, et ce, durant de nombreuses années.

Source: Daniel Poirier, président