La prévention en matière de santé et de sécurité du travail demeure un défi quotidien dans un monde obsédé par la productivité et la rentabilité.

La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a dévoilé, en 2017, les pires statistiques enregistrées depuis les dix dernières années. On déplore 63 morts à la suite d’un accident et 167 à la suite d’une maladie professionnelle, pour un total de 230 décès (13 de plus que l’année précédente).

« Ici, dans notre région, c’est 24 personnes qui sont décédées en raison de leur travail, dont 18 d’une maladie professionnelle et six d’un accident de travail. C’est inacceptable, affirme Ann Gingras, présidente du conseil central de Québec–Chaudière-Appalaches (CSN). C’est inconcevable que des personnes perdent encore la vie au travail en tentant de la gagner. Il faut que ça cesse. »

Source : Le conseil central de Québec–Chaudière-Appalaches (CSN)