En 1985, la communauté scientifique internationale nous révélait l’existence d’un trou dans la couche d’ozone au-dessus du pôle Nord. Cette couche autour de la Terre nous protège du rayonnement solaire.

C’était à cause de la très grande quantité de chlorofluorocarbures (CFC) qui, en libérant du chlore, détruisaient les molécules d’ozone. Ces CFC provenaient des systèmes de réfrigération, de climatisation et des aérosols.

En 1987, les pays se sont entendus pour éliminer les substances qui appauvrissent la couche d’ozone en signant le Protocole de Montréal. Aujourd’hui, 165 produits ont été interdits. Il existe encore des CFC dans l’atmosphère puisque leur durée de vie est de 50 à 100 ans, mais le trou a commencé et continue à se résorber de sorte que les scientifiques prévoient le rétablissement complet de la couche d’ozone d’ici 2050.

Voilà bien la preuve que la solidarité internationale basée sur des faits scientifiques permet de régler des problèmes humains mondiaux.

Source : Émission Découverte, Radio-Canada, 22 mars 2020

Jacques Beaudet
Latest posts by Jacques Beaudet (see all)