La photo réunit quelques membres du Comité multi-arts ainsi que certains représentants de la Ville. Dans l’ordre habituel : M. Jean-Claude Fortier (Société historique de Disraeli), M. Serge Nadeau (représentant des arts visuels), Mme Renelle Demers (Le Cinéma du Lac), Mme Julie Deslauriers (agente culturelle), M. Guillaume Gagnon (Comité culturel de Disraeli ), Mme Pauline Poirier ( conseillère municipale), M. Jacques Lessard (maire) et M. Daniel Marcotte (Harmonie de Disraeli).
La photo réunit quelques membres du Comité multi-arts ainsi que certains représentants de la Ville. Dans l’ordre habituel : M. Jean-Claude Fortier (Société historique de Disraeli), M. Serge Nadeau (représentant des arts visuels), Mme Renelle Demers (Le Cinéma du Lac), Mme Julie Deslauriers (agente culturelle), M. Guillaume Gagnon (Comité culturel de Disraeli ), Mme Pauline Poirier ( conseillère municipale), M. Jacques Lessard (maire) et M. Daniel Marcotte (Harmonie de Disraeli).

C’est avec enthousiasme et fierté que la Ville de Disraeli présente sa première politique culturelle résultant d’une démarche rigoureuse amorcée à l’été 2013 et réalisée par une poignée de volontaires membres du Comité multi-Arts sous la coordination de l’agente de développement culturel Mme Julie Deslauriers.

Cette première politique culturelle de la Ville de Disraeli est le fruit de plusieurs mois de consultation et de concertation avec les intervenants culturels et la population. Le Comité multi-arts, formé de représentants du milieu culturel disraelois, a su mener à bien toutes les étapes conduisant à la création de cette stratégie.

Cinq grandes orientations inspirent le plan d’action : Consolider les acquis culturels et artistiques; Structurer les communications et la promotion; Stimuler la concertation, le partenariat et le réseautage; Sensibiliser les citoyens aux arts, à la culture et au patrimoine; Préserver, protéger et valoriser le patrimoine local. Chacune de ces orientations possèdent ses objectifs et les moyens de les atteindre.

Quant aux coûts que l’application du plan entraînera, le groupe de travail les juge modérément élevés tout en prévoyant deux sources de financement : la municipalité et des subventions d’autres sources.

«L’application du plan d’action accompagnant cette politique favorisera le développement du tourisme», estime l’agente de développement. «Notre conviction est à l’effet que les retombées de cette politique culturelle auront des impacts positifs sur l’économie locale».

«Notre politique est construite dans une optique d’amélioration globale de la qualité de vie des citoyens et citoyennes de la Ville de Disraeli», précise le maire M. Jacques Lessard. «Le dynamisme culturel de notre ville est un atout majeur qu’il nous faut préserver et encourager. Cette politique culturelle favorisera la rétention de la population, stimulera le développement entrepreneurial et bonifiera les attraits de notre offre touristique».

Richesse communautaire
La Ville de Disraeli compte plusieurs organismes culturels actifs qui, grâce à l’implication des nombreux bénévoles, contribuent au dynamisme de celle-ci. Ainsi, huit organismes culturels, dûment constitués, oeuvrent dans le milieu : le Comité Culturel de Disraeli, le Cinéma du Lac, le Cirque ADODADO, La Grande Tablée, la Société Historique de Disraeli, L’Harmonie de Disraeli, la Chorale Haraméa, ainsi que le journal communautaire Le Cantonnier. La bibliothèque municipale participe également à l’offre culturelle de la Ville ainsi que l’École de cirque de la Polyvalente de Disraeli avec tous ses jeunes prometteurs.

Plusieurs autres actions sont à venir et la population est invitée à consulter le contenu de cette politique culturelle et son plan d’action dans l’onglet Loisirs et culture du site Internet www.villededisraeli.ca. Il est également possible de se procurer une copie du document directement à l’accueil de l’Hôtel de Ville de Disraeli.