Par Gaëtane Therrien

J’ai beaucoup enseigné le violon. Mes élèves m’ont aussi énormément appris. Et, au fur et à mesure, j’ai enfin compris certaines règles de base essentielles.

Une règle incontestable de base, c’est l’amour inconditionnel envers l’élève. Il faut ensuite établir un lien de confiance solide entre le professeur et l’élève. Cela peut se faire progressivement. Le professeur doit suivre le rythme personnel de l’élève et ne jamais le bousculer. Et, alors seulement, la magie opère : le plaisir d’apprendre ! C’est le plaisir dans toute chose qui crée la motivation, le désir d’apprendre, d’aller plus loin, d’avancer. Tout effort, le plus minime est-il, apportera une grande satisfaction et de plus en plus d’estime envers soi.

On sait que l’apprentissage de la musique développe la concentration, la persévérance et ouvre l’horizon. Et alors s’ouvrent des portes insoupçonnées jusqu’alors méconnues. Cela sera fort précieux toute sa vie. On sait aussi que celui qui apprend la musique obtient de meilleures notes en classe. Ç’a été prouvé. Petit à petit, l’élève possédera plus de maîtrise et de son violon et dans sa vie. Un grand médecin et philosophe français n’a-t-il pas écrit : « L’apprentissage du bonheur, c’est comme l’apprentissage du violon » ?