L’Association des Riverains du lac Aylmer qui compte plus de 500 membres parmi les quelque 1450 riverains a tenu son assemblée générale annuelle le 4 juillet 2015 au Domaine Aylmer à Stratford. Plus d’une cinquantaine de riverains membres de l’association ont participé à cette assemblée riche en partage d’informations. Des rapports d’activités ont été présentés par les directeurs responsables de chaque dossier au cours de l’année 2014.

Qualité de l’eau

L’ARLA a poursuivi son programme de suivi de la qualité de l’eau dans la rivière Coleraine, un des principaux tributaires du lac Aylmer. Des concentrations élevées de phosphore et de coliformes fécaux y ont été détectées, en aval de la municipalité de Saint-Joseph-de-Coleraine dont la performance des équipements d’épuration a obtenu en 2013 la cote de rendement de 0/25 selon le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du Territoire. Pour les quatre municipalités riveraines qui rejettent des eaux usées dans le lac ou ses tributaires, en dehors des périodes de débordement, malgré une légère hausse en 2013, la tendance pour les quatre dernières années est à la baisse. En effet, les quantités totales de phosphore rejetées pour l’ensemble des usines d’épuration sont passées de 843 kg en 2010 à 620 kg en 2013.

À cela, s’ajoute le problème majeur des surverses qui se produisent notamment lors des précipitations alors que des eaux usées sont rejetées sans aucun traitement dans le lac ou ses tributaires. Pour les 4 municipalités riveraines, le nombre total de surverses est passé de 184 en 2010 à 247 en 2013. Il faut noter que la ville de Disraeli est responsable de la majorité de ces débordements, soir 211 sur 247. En 2014, cette municipalité a mis en place des correctifs qui devraient améliorer la situation. Les autorités municipales de Saint-Joseph-de-Coleraine ont entrepris en 2014 des travaux pour séparer un réseau combiné d’eaux pluviales du conduit sanitaire, et ont confié la gestion de leurs équipements d’épuration à une firme spécialisée. Notons qu’il n’y a eu aucune surverse pour la municipalité de Stratford en 2010, 2012 et 2013.

Les travaux réalisés par les municipalités de Disraeli et de Coleraine devraient permettre de réduire le nombre de surverses et aussi diminuer les rejets de phosphore en aval des équipements d’épuration. L’ARLA tient à les remercier pour ces interventions et continuera à échantillonner dans ce secteur pour en vérifier l’efficacité.

Depuis l’abandon par le ministère de l’Environnement (MDDELCC) de son programme Sentinelle en 2008, il n’existait aucun programme de suivi de la qualité de l’eau du lac Aylmer et de ses tributaires pour percevoir les tendances à long terme et dépister les sources de contamination. En 2014, l’ARLA a établi, financé et confié à contrat à la firme Naturive son propre programme quinquennal de suivi de la qualité de l’eau du lac Aylmer et de ses principaux tributaires. Des échantillonnages et des analyses ont été faits à 5 stations sur le lac Aylmer et 9 stations dans des tributaires importants à 5 reprises durant l’été. Cette opération d’envergure sera reconduite en 2019 et à tous les cinq ans. Les 4 stations dans la rivière Coleraine seront échantillonnées 3 fois par année, à chaque année, tant que l’ARLA le jugera nécessaire.

Les résultats de l’étude sont inquiétants et, bien que le lac Aylmer demeure un magnifique plan d’eau, il n’en demeure pas moins que la qualité de l’eau s’est dégradée au cours des dernières années. Les apports en phosphore sont encore beaucoup trop importants de sorte qu’ils contribuent au vieillissement prématuré du lac Aylmer. Cette situation n’est pas unique au lac Aylmer, mais ce n’est pas une consolation. Au contraire, il faut redoubler d’ardeur. À la hauteur de ses moyens, l’ARLA est déterminé à contribuer activement à ce que cette situation s’améliore. La participation active des autorités municipales, régionales et nationales est absolument essentielle à l’amélioration de la qualité de l’eau du lac Aylmer. Fort des résultats scientifiques à notre disposition et avec l’appui de tous les riverains, l’ARLA va presser toutes les autorités compétentes en la matière d’agir afin de solutionner ce problème majeur d’apport de phosphore qui, s’il n’est pas traité efficacement, mettra à mal non seulement la qualité de l’eau du lac Aylmer, mais également la qualité de vie des riverains et de la population de la région en général.

Les rapports complets de la firme Naturive et les résultats détaillés des échantillonnages annuels dans la rivière Coleraine sont accessibles sur le nouveau site Web de l’ARLA (www.lacaylmer.org), facile à consulter et riche en information pertinente.

Source : Daniel Poirier
Prés. ARLA