chronique immobiliereLorsqu’on a trouvé la maison ou le chalet qui nous plaît, et qu’une hypothèque est requise, il faut toujours se soucier de l’assurabilité de la propriété.

En effet, le prêteur hypothécaire exige qu’une assurance soit en place pour garantir son prêt en cas de sinistre.  C’est d’ailleurs pourquoi le notaire exige une copie de l’assurance avant de signer l’acte de vente.  Les critères d’assurabilité sont de plus en plus exigeants et il arrive parfois que certains risques ne soient pas couverts…et…parfois la propriété elle-même.  Il ne faut pas minimiser cet aspect car sans assurance valable ou suffisante, le prêteur ne prêtera pas et, souvent, vous le découvrirez à quelques jours seulement de la signature de la transaction.  Cela peut être désastreux.

Il est donc important de vérifier auprès du propriétaire actuel quelles assurances il a en place, et dans la mesure du possible, obtenir une copie du contrat.  Par contre, vous devez savoir que le fait que le propriétaire soit assuré n’indique pas que vous le serez automatiquement.  Les assurances peuvent tolérer une situation pour un proprio assuré de longue date mais ne couvrira pas certains risques lors du transfert de propriété.

Comment faire alors, pour vérifier l’assurabilité ?  Vous pourrez, avec la fiche descriptive et le formulaire de déclaration du vendeur, vérifier auprès de votre assureur actuel.  Vous ne devriez pas attendre que la transaction soit finalisée – on peut faire ces vérifications dès l’intérêt significatif pour une propriété.  L’assureur aura plusieurs autres questions qu’il vous faudra adresser mais, vous aurez déjà une bonne idée de l’assurabilité de la propriété.  Votre courtier immobilier pourra vous aider et, dans le doute, prévoir les protections nécessaires pour faire une transaction réussie.  Ces protections verront aussi à minimiser les pertes dans le cas où l’immeuble ne serait pas assurable ou suffisamment assurable.  Travailler avec un professionnel de l’immobilier, c’est gagnant!