ATLA
Michel Gauvin (Weedon), Michel Bourgault (Paroisse de Disraeli), Charles Audet, président ATLA (Disraeli), Jean Tellier (Transports Canada), Roch Lessard (Paroisse de Disraeli), Sylvie Veilleux (Stratford) et René Thibodeau (Beaulac-Garthby)

L’Association touristique du Lac Aylmer (ATLA) recevait le 19 mars, M. Jean Tellier du Bureau de la sécurité nautique de Transports Canada et M. Jasmin Croteau de la Sûreté du Québec, MRC des Appalaches. Les maires des 5 municipalités riveraines du lac Aylmer avaient été invités ainsi que les membres du CA de l’ARLA afin que tous partagent la même compréhension du règlement sur les restrictions visant l’utilisation des bâtiments sur le lac Aylmer. Tous sont repartis avec la ferme intention de prendre les moyens pour rendre plus paisible et plus courtoise la navigation sur le lac Aylmer cet été, en plus d’assurer la sécurité des plaisanciers par l’installation des bouées de navigation.

Lors de cette rencontre exceptionnelle, le représentant de Transport Canada a présenté le processus rigoureux d’adoption du règlement sur les restrictions visant l’utilisation des bâtiments. Ce règlement, élaboré pour corriger des problèmes de sécurité, d’environnement et d’intérêt du public, prévoit l’imposition de limites de vitesse sur les cours d’eau. Un tel règlement existe depuis 1999 pour le lac Aylmer : il limite la vitesse à 10 km à l’intérieur de 75 mètres du rivage sur une bonne partie du lac.

L’ATLA réfléchira, au cours de l’année 2015, à la pertinence de mettre à jour ledit règlement et fera des recommandations aux élus des 5 municipalités concernées. C’est le ministère des Affaires municipales et de l’occupation du territoire (MAMOT) qui est l’autorité désignée au Québec comme responsable du règlement. Les demandes de restrictions ne peuvent provenir que d’une administration locale (municipalité, ville, MRC). Les municipalités sont responsables de la sécurité du territoire y compris les cours d’eau.

Jasmin Croteau, policier spécialisé en sécurité nautique à la MRC des Appalaches, intervient avec 6 de ses collègues sur le lac Aylmer depuis plusieurs années. Leur travail est complété par les équipes de 3 autres postes de la Sûreté du Québec. Ils sont responsables du respect des règlements des municipalités, du Québec et du Canada sur le lac Aylmer. Tous les participants ont invité la Sûreté du Québec à intervenir plus fréquemment sur le lac Aylmer et cela sans avertissement. Les élus ne veulent pas que le lac Aylmer devienne le refuge des plaisanciers qui ne respectent pas les règlements en vigueur.

Dès que la température le permettra, l’équipe de l’ATLA responsable de l’installation des bouées de navigation débutera ses opérations dans le respect du Règlement sur les bouées privées. Le plan d’action annuel prévoit également des activités de sensibilisation et d’information afin de faire du lac Aylmer un endroit agréable pour les plaisanciers et pour les riverains. Si tel n’est pas le cas, les personnes insatisfaites peuvent porter plainte en communiquant avec la Sûreté du Québec de leur territoire.