Fidèle à sa tradition de rassemblement festif et de reconnaissance, Le Cantonnier a de nouveau convié ses bénévoles et leurs conjoints-conjointes à sa soirée de Noël, le vendredi 29 novembre dernier, dans la salle J. N. Plante du centre communautaire de Disraeli.

Les organisateurs n’ont pas ménagé les efforts pour créer une ambiance exceptionnelle à la hauteur de cette 20e année d’existence. Sous la présidence de Mme Diane Morneau, la cinquantaine de personnes présentes furent reçues et invitées à un cocktail dînatoire qui s’est déroulé dans la joie en compagnie du trio musical La Bande élastique, avec Daniel Marcotte, Bertrand Nadeau et Jean-François Nadeau, reconnu pour son talent et son vaste répertoire.

Bénévole de l’année
L’hommage « Bénévole de l’année » fut décerné à madame Marguerite Lachance, dont la fidélité à la cause du Cantonnier, l’assiduité et le dévouement furent mis en évidence. Le texte de l’hommage peut être lu dans la présente page.

La présidente du conseil d’administration du Cantonnier, Mme Diane Morneau, remettant la plaque honorifique « Bénévole de l’année » à Mme Marguerite Lachance. Photo par Jacqueline Demers

Il est bon de se rappeler que la survie du Cantonnier repose particulièrement sur le bénévolat. Mois après mois, de manière discrète et efficace, la cohorte de bénévoles assure la publication du mensuel, dont la qualité est reconnue par ses lecteurs, que ce soit à la rédaction, à la révision, à l’expédition, à l’administration et à la publicité. Grâce à leur attachement, le miracle de la parution se perpétue malgré la conjoncture en regard des médias écrits. Les bénévoles sont fiers de leur contribution et de leur appartenance à l’œuvre du Cantonnier !

Tirages
Plusieurs participants ont bénéficié du tirage au sort pour remporter un des prix généreusement offerts par des commanditaires sympathiques à la cause du Cantonnier, qui les remercie d’ailleurs : A. Setlakwe Mode de Disraeli, Casa Bianca ristorante, Auberge La Chanterelle, Cinéma du lac, Comité culturel de Disraeli, Diane Morneau, portraitiste, Donald Bouchard, apiculteur, Gesconel, Jade Hébert, masso-kinésithérapeute, Pharmacie Brunet de Disraeli, Pharmacie Uniprix de Disraeli – Alexandre Du Brule proprio, et le Restaurant Le Myriade de Stratford.

La fête s’est prolongée dans la sérénité et le partage.

Semeuse infatigable depuis vingt ans !
Marguerite Lachance, native de Disraeli, fait partie de l’équipe de distribution du Cantonnier depuis la naissance du journal, c’est-à-dire depuis vingt ans ! D’une fidélité exemplaire, mois après mois, elle arrive le mardi après-midi, sourire discret aux lèvres, munie de son sac pour apporter, après la séance de comptage des journaux à expédier dans les différentes municipalités, tous ceux qu’elle ira distribuer elle-même dans les commerces et entreprises de Disraeli avant la fin de la journée. Vingt ans à servir bénévolement son journal communautaire. Et de plus d’une façon…

Qui est toujours prête à aller s’asseoir dans les commerces pour les collectes de fonds ? Marguerite. Qui, année après année, vend inlassablement des cartes de membres lors de la campagne de recrutement ? Marguerite. Qui fait le meilleur sucre à la crème pour la fête champêtre annuelle des bénévoles ? Marguerite ! C’est que cette Marguerite, en plus de démontrer un dévouement exceptionnel, s’avère une cuisinière émérite, tout comme elle a été une couturière minutieuse, une pianiste douée, une choriste et directrice de chorale prisée, une mère de famille aimante et, toujours aujourd’hui, une grand-maman bienveillante. De nombreux autres organismes de la région, tels le Comité culturel de Disraeli, la chorale Vive la Joie, l’Association de l’Action volontaire Appalaches, pour ne nommer que ceux-là, lui sont redevables pour sa générosité et sa grande disponibilité. Ce n’est pas un hasard qu’elle ait reçu la Médaille du Lieutenant-Gouverneur et qu’elle ait été honorée plus d’une fois au fil des ans pour son engagement remarquable au sein de la communauté.

Merci, Marguerite, de nous permettre d’apprécier depuis toutes ces années ta personnalité avenante, ton implication et ta force morale. Elles imprègnent l’encre de notre journal et nous t’en sommes infiniment reconnaissants.

De toute l’équipe du journal Le Cantonnier !