Ainsi que prévu dans ses règlements, l’organisation du journal communautaire Le CANTONNIER a tenu son assemblée générale annuelle dans la soirée du 27 mai au Centre communautaire J.N.Plante. Il faut rappeler que le journal communautaire, selon son statut et sa charte, est de propriété collective et est géré par un conseil d’administration dont les membres sont élus en assemblée générale.

Les membres et gens du public présents ont pu entendre de la bouche du président du conseil, M. Claude Jacques, le rapport des activités de la dernière année. Manifestement, le journal perdure et évolue. Le membership demeure nombreux et solide en terme de soutien. Le récent déjeuner-bénéfice servi par les Chevaliers de Colomb s’avère un succès stimulant pour l’équipe des bénévoles de l’organisation. Par ailleurs, la page web du journal est présentement en processus de transformation qui devrait être complété sous peu.

En terme de prospective, il est à nouveau fait mention d’une pénurie de collaborateurs bénévoles dans le secteur de la rédaction. Un caractère d’urgence s’y dégage de telle sorte qu’une démarche de recrutement sera entreprise.

Au niveau financier, les résultats de l’exercice révèlent un déficit de 2 316$. Les dépenses ont totalisé 120 896$.

Élections
Trois sièges sectoriels étaient électifs, à savoir MM Gérard Declerck (Lambton), Claude Jacques (Beaulac-Garthby), et Fernand Tougas (Disraeli). Sur proposition de l’assemblée et acceptation de leur part, ils furent reconduits pour un nouveau mandat de trois ans.

Tirages
L’assemblée s’est terminée sur la joyeuse opération de tirage au sort des gagnants des prix parmi les membres enregistrés dans la nouvelle campagne annuelle. Vous trouverez les noms des gagnants ainsi que ceux des généreux commanditaires qui appuient la cause du CANTONNIER en page 6. Félicitations!

 Le CANTONNIER en profite pour remercier tous les gens d’affaires qui, en utilisant les pages du journal communautaire tout au long de l’année, soutiennent les activités et la publication du mensuel apprécié par son lectorat.