logo-cinemaLa ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française, Mme Hélène David, a annoncé un investissement de 144 819 $ pour la modernisation des équipements cinématographiques des salles non commerciales de la région de la Chaudière-Appalaches.

mccw2Concrètement, le projet permettra d’équiper de projecteurs au format numérique DCP les régies de trois lieux de diffusion de la région de la Chaudière-Appalaches : le Centre socioculturel Gérard-Ouellet de Saint-Jean-Port-Joli (36 900 $), les Arts de la scène de Montmagny (55 000 $) et le Cinéma du Lac de Disraeli (52 919 $).

Lancé en septembre 2014, le Plan culturel numérique du Québec prévoit un investissement de 110 M$, échelonné sur sept ans, afin d’accompagner tous les secteurs culturels dans leur adaptation aux nouvelles technologies.

Ainsi, le Cinéma du Lac utilisera ces fonds pour se doter, entre autres, d’un projecteur au format numérique DCP et d’un nouvel écran. Ce qui donnera accès aux cinéphiles à un plus grand nombre de films puisque la plupart sont maintenant offerts dans les salles commerciales sous ce seul support et que, parfois, les distributeurs ne voulaient pas en faire de copie Blu-ray, ce qui limitait de plus en plus les choix.

Johanne Laurendeau, présidente du Cinéma du Lac à Disraeli, a tenu à préciser que cette annonce est le fruit et l’aboutissement d’un long processus que l’Association des cinémas parallèles du Québec (ACPQ) tenait à bout de bras depuis plusieurs années. Le dossier avait finalement débloqué sous le gouvernement péquiste de madame Marois, mais les dernières élections ont retardé le versement des sommes accordées et le gouvernement Couillard vient finalement de respecter l’entente en annonçant l’octroi des fonds prévus.

« On profitera aussi du fait que l’auditorium de la Polyvalente de Disraeli sera rénové. Tous les sièges seront changés et le recouvrement du sol sera refait. Le nouveau projecteur nous donnera aussi plus de possibilités et une meilleure image. Nous aurons aussi un nouvel écran 10 pouces plus grand que l’ancien », explique Johanne Laurendeau. Le Cinéma du Lac devra aussi faire sa part et compte pour cela sur la contribution de ses fidèles cinéphiles. Le billet pour les gens de 65 ans et plus passera de quatre à cinq dollars la séance et la carte de membre donnant accès à 5 films se vendra dorénavant 25 $ au lieu de 24 $. De plus, les fameux coussins qui assuraient le confort des spectateurs seront vendus symboliquement au montant de 5 $.

Meilleur écran, meilleur son, meilleur confort. « Le train passait et on l’a pris », se réjouit la présidente du Cinéma du Lac. Et les gens de la région continueront d’avoir la chance de fréquenter une salle de cinéma conviviale qui offre une programmation variée et de qualité.

Dyane Raymond
Latest posts by Dyane Raymond (see all)