Par Raymonde Lapointe, candidate de la CAQ en 2012

Il arrive parfois que nous soyons victime du destin, mais il arrive aussi parfois que cette « fatalité » n’en soit pas une malgré les apparences.

Laissez-moi vous rappeler quels étaient les agissements du Parti libéral du Québec il n’y a pas si longtemps de ça. En avril 2012, mon chef,  M. François Legault, me présentait, avec fierté, comme candidate de la CAQ dans la circonscription de Mégantic. C’était alors un parti tout nouvellement constitué, avec des gens de toute allégeance ayant, en autres, l’objectif de renouveler la vie politique au Québec en redonnant aux citoyens la confiance en ses élus et ses institutions.

Avec très peu de moyens financiers et en toute légalité, j’ai réalisé une campagne « propre », supportée par de nombreux électeurs qui ont cru en moi et en notre projet de société. Par contre, mon adversaire libéral, avec les moyens financiers et les relations des députés libéraux qui l’avaient précédé, n’a eu qu’à « chausser les souliers » de ses prédécesseurs et il a pu faire sa campagne confortablement. En gros, il profitait de plus de publicités, plus d’argent consacrés aux déplacements et plus de collaborateurs qui n’attendaient que le bon moment de retourner l’ascenseur. Rappelons-nous la visite de Jean Charest à St-Romain qui présentait le candidat libéral du comté comme le  digne ambassadeur du futur Plan Nord, qui est devenu en définitive le « Plan Mort ».

Avec le recul, avec les dévoilements de la Commission Charbonneau et surtout maintenant que nous sommes à mi‑mandat de ce gouvernement libéral, nous voyons bien que les moyens utilisés de ces députés libéraux qui se sont fait élire en 2012 et en 2014 n’étaient pas équitables. Et c’est pour cela que je considère m’être fait voler ma chance de faire partie d’une élection juste et démocratique.

Donc, citoyens du Québec, et plus spécialement électeurs du comté de Mégantic, ne laissons pas le Parti libéral du Québec pervertir par ses actions et des malversations notre système démocratique. Faisons en sorte qu’il comprenne le message que nous souhaitons retrouver un système électoral qui épouse nos valeurs de justice, d’honnêteté, de générosité et du don de soi. Manifestez-vous!