Le Plan d’action 2015-2020 en santé mentale salué par La Croisée, regroupement de parents et ami-e-s de la personne atteinte de maladie mentale. Le Plan d’action en santé mentale déposé par le ministre de la Santé réjouit les membres de l’entourage qui ont un proche atteint de maladie mentale, mais ceux-ci devront demeurer vigilants.

La Croisée et tous les organismes membres de la Fédération des familles et amis de la personne atteinte de maladie mentale et de son réseau « Avantdecraquer.com » espèrent que les orientations du ministre permettront aux personnes atteintes d’un problème de santé mentale et leurs familles de recevoir les services auxquels elles ont droit.

Concrètement, la particularité s’inscrit dans les changements de pratique envers les familles et la reconnaissance dans leur rôle d’accompagnateur dans le rétablissement de leur proche. Enfin, des mécanismes seront instaurés afin de renseigner et référer systématiquement les membres de l’entourage vers les associations de familles et amis de la personne atteinte de maladie mentale.

Par exemple, les familles devraient dorénavant, dès leur première visite à l’urgence avec un proche, être dirigées vers La Croisée qui offre des services d’intervention psychosociale, de formation et d’information, des groupes d’entraide et des mesures de répit-dépannage.

Nous réclamons depuis au moins 25 ans ces nouveaux principes. Nous souhaitons que ceux-ci se matérialisent malgré le tumulte de la nouvelle gouvernance.

Lucie Rochefort, directrice de La Croisée