À l’occasion de la Journée mondiale de l’eau, le Conseil régional de l’environnement Chaudière-Appalaches annonce un partenariat avec le Centre d’écologie urbaine de Montréal pour la transformation de sites asphaltés en espaces verts collectifs en Chaudière-Appalaches d’ici 2020. Le projet est réalisé dans le cadre de l’initiative « Sous les pavés » du Centre d’écologie urbaine de Montréal, qui vise à mobiliser les communautés locales pour libérer le sol, collectivement et à la main. Le Groupe Banque TD octroie un levier financier de 180 000 $.

Exemple d’aménagement « Sous les pavés » réalisé dans l’arrondissement d’Anjou en 2017

Gestion durable des eaux de pluie
Financé par le Fonds vert dans le cadre d’Action-Climat, « Sous les pavés » est tout d’abord un projet d’adaptation aux changements climatiques. L’intensité et la fréquence des évènements météorologiques extrêmes sont augmentées par les changements climatiques. Ce phénomène, jumelé à l’imperméabilité des surfaces en ville et dans les cœurs des villages, occasionne des coûts importants pour la collectivité. Il est donc pertinent de trouver des solutions créatives pour lesquelles les citoyens sont parties prenantes.

D’ici 2020, une douzaine de projets de dépavage seront réalisés par les citoyens de six régions du Québec. « Le Conseil régional de l’environnement Chaudière-Appalaches est très heureux d’être partenaire de “Sous les pavés”. Au travers de “Sous les pavés”, on veut démontrer qu’il existe des alternatives de gestion des eaux pluviales afin de nous adapter aux changements climatiques », mentionne Martin Vaillancourt, directeur général du Conseil régional de l’environnement Chaudière-Appalaches (CRECA), organismes locaux qui pilote le projet dans Chaudière-Appalaches.

Source : Martin Vaillancourt