Les démarches préliminaires devant mener à la création d’une coopérative de cablodistribution par fibre optique sur le territoire de Saint-Jacques-le-Majeur se poursuivent depuis la rencontre publique du 12 septembre dernier dont Le Cantonnier avait fait état dans son édition précédente.

On est toujours à l’étape du recensement des clients potentiels intéressés à ce type de branchement. Au moment d’écrire ces lignes, 64 personnes titulaires s’étaient inscrites sur une possibilité de 92. Par «titulaire», il faut comprendre une maison ou un domicile où une ou plusieurs personnes résident. On fonde beaucoup d’espoir sur une réponse positive en provenance du club du Breeches où l’on dénombre 54 habitations. Les instigateurs du projet de coopérative espèrent au total une centaine d’inscriptions.

Pendant ce temps, d’autres inconditionnels du projet imaginent l’aspect technique du réseau tout en préparant la formation juridique éventuelle de la coopérative (enregistrement-demande de subvention).

En tout cas, s’il n’en tient qu’au maire de la municipalité de Saint-Jacques-le-Majeur, Steven Laprise, on peut être sûr que le projet de fibre optique sera opérationnel en mai 2017 et géré par un conseil d’administration dûment élu.