Nous aimerions rassurer nos lecteurs quant aux risques de transmission du coronavirus par le papier. Le virus se dégrade rapidement sur les surfaces inertes, et encore davantage sur celles qui sont poreuses comme le papier. Le virus devient inactif sur les surfaces sèches après trois heures. Pour cette raison, l’International News Media Association (INMA) est arrivée à la conclusion que la manipulation du journal papier n’était pas un facteur de risques pour la propagation du coronavirus. Depuis le début de la pandémie, aucun incident de transmission liée à la manipulation du journal papier n’a été rapporté.

Bonne lecture !

Source : AMECQ