Par Danielle Noël et Dyane Raymond

Il laisse sa trace
ERRATUM
: Dans l’article « Déjà 15 ans d’accomplissement » de la dernière parution, il y a eu des erreurs dans cette description. Donc, la voici corrigée pour une meilleure compréhension.

Les chefs de rédaction
M. Jean-Denis Grimard a initié le poste de rédacteur en chef en avril 2000 jusqu’en décembre 2013, où il cède sa place pour se consacrer à ce qui le passionne la rédaction, le journalisme. Par contre, en décembre 2001, M. Charles Audet remplace M. Grimard au poste de chef de pupitre et quitte en janvier 2003 pour d’autres défis. M. André Bédard est venu l’aider en juin et août 2003. En novembre 2003, M. Gilles Dufresne prend le relais et partage ce chapeau avec M. Grimard, donnant à chacun un répit, un mois sur 2. Mais, le destin écourte la vie de M. Dufresne en août 2010. En décembre 2011, M. Jacques Beaudet vient partager les tâches avec Jean-Denis. Puis, en octobre 2013, Mme Dyane Raymond se joint à l’équipe de chefs de rédaction, suivie de M. Yves Lirette en septembre 2014.

charles_audet
M. Charles Audet Crédit photo: Archives du Cantonnier

Le Chef de pupitre qui a fait des vagues
Plusieurs lecteurs se souviendront de la plume audacieuse de M. Charles Audet. Ce rédacteur a remplacé M. Jean-Denis Grimard au poste de rédacteur en chef de décembre 2001 à janvier 2003. Ce que tous pensent, lui l’écrit brillamment pour faire réagir.

Il fait modifier la présentation de la UNE du journal Le Cantonnier en ce qu’elle est présentement. Il s’attaque à l’AMIANTE en éditant son opinion en éditorial. Par son talent d’écriture, il s’attitre, au concours de l’Association des médias écrits communautaires du Québec de 2003, le meilleur article d’opinion « Amiante changeons de nom, ça presse ! » paru en septembre 2002. Depuis ce temps, ce nom « Amiante » s’efface.

Par ailleurs, les collaborateurs à la rédaction, peu nombreux les premières années de parution, sont passés d’une dizaine à plus de 30 rédacteurs mensuellement.