Des payeurs de taxes de Saint-Julien remarquent toujours un laisser-aller avec l’entretien des chemins de leur municipalité. Ils appréhendent aussi des dépenses encourues et à venir. Quoi penser des travaux tels que le prolongement du chemin Lehoux toujours à ce jour en ébauche qui se chiffre actuellement autour de 100,000 $. La réfection d’une parcelle du chemin de la Grande Ligne et d’une autre du 3e rang Ouest qui demandent un règlement d’emprunt de 200,000 $ occasionnant une taxe spéciale. Doit-on craindre la possibilité de dépenses importantes pour la réparation du chemin Gosford se chiffrant au-delà de 4 millions tel que mentionné lors de l’assemblée publique concernant le règlement d’emprunt?

Sur un budget municipal annuel de 663 500 $ comment nos élus vont-ils réussir à tout gérer sachant que déjà un montant de 10% de ces emprunts, sur une durée de 10 ans, sera imposé et additionné à nos taxes actuelles?

L’hiver est à nos portes et les réparations temporaires perdurent. Les pluies abondantes qu’on a connues cet automne lavent les trous colmatés de sable, tout est à refaire et les frais s’additionnent. Le débroussaillage aux abords des deux côtés des fossés n’a pas été fait depuis 3 ans environ. Devons-nous être jaloux des municipalités avoisinantes qui ont des chemins dégagés, offrant une bonne visibilité, et des routes avec des réparations de pavage importantes qui assurent une plus grande sécurité? Ajoutons l’entretien et les réparations importantes des camions municipaux qui occasionneront des frais élevés, tel que la réparation majeure du moteur du camion de déneigement. La facture est à suivre????

Nous aimerions que nos élus nous confirment que le budget annuel présenté pour l’année 2016 a été respecté. Nous craignons une augmentation importante de nos taxes quand nous voyons l’état de nos chemins. La municipalité a-t-elle les fonds nécessaires pour les réparer? Les emprunts sont faciles à obtenir mais long à rembourser. Nous craignons de mauvaises surprises et nous sommes inquiets…

Réjean Beaudoin, Joël Seré Couteight, Muriel Seré Couteight, Jacques Longtin, Martine Therrien, Louisette Lehoux, Marcel Carrière, Danielle Giroux, Sylvie Lessard, Jean Jacques Mallette, Jacques Perreault, Yvette Côté, Michel Boissonneault, Eva Chrzanowski, Raymond Gouin, Agathe Côté-Lemay.