L’Institut de la Statistique du Québec (ISQ) vient de publier le bulletin statistique des régions. Les documents contiennent une foule de données concernant nos régions et leurs MRC. Ils sont disponibles sur internet: http://www.stat.gouv.qc.ca/statistiques/profils/bulletin-statistique-regional.html. Voici quelques données intéressantes.

On y apprend que le réchauffement climatique s’est traduit par une hausse de la température de 1,3O C au Québec entre 1961 et 2010. Grâce à la présence de quatre stations de mesure en Chaudière-Appalaches, on a pu constater que la hausse y a été plus forte, atteignant 1,5O C. L’Estrie ne comportait que trois stations mais elles indiquaient un réchauffement variant de 1,4 à 1,9O C selon les stations.

En ce qui concerne la démographie, l’ISQ chiffre la population de Chaudière-Appalaches en croissance à 418 700 habitants, soit 5,1% de la population du Québec en 2013. Ce sont les populations des MRC de Lotbinière et de Nouvelle-Beauce qui augmentent le plus alors que Les Appalaches est en forte décroissance à 42 846 personnes. L’Estrie aussi est en croissance, atteignant 318 400 personnes soit 3,9% de la population du Québec. L’augmentation la plus forte a lieu à Sherbrooke alors que l’on constate une légère baisse dans Le Granit à 22 294.

Au niveau du vieillissement de la population, l’âge médian nous indique que Les Appalaches et Le Granit sont des MRC fortement vieillissantes avec respectivement 50,4 ans et 48,2 ans, comparativement à 43,6 ans pour Chaudière-Appalaches, 43,4 ans pour l’Estrie et 41,6 ans pour le Québec.

D’autre part, le bulletin régional nous montre que la proportion des familles à faible revenu diminue, tant au Québec que dans nos régions. Cette proportion se situe à 6,4%, tant dans Les Appalaches que dans Le Granit.

En ce qui touche le revenu avant impôt, la situation est stable : le revenu médian n’a crû que très légèrement pour atteindre 68 170$ au Québec, 69 950$ en Chaudière-Appalaches, 62 640$ en Estrie, 57 720$ dans Les Appalaches et 57 550$ dans Le Granit.

Enfin, si on nous dit que l’emploi était également assez stable dans Chaudière-Appalaches, avec un taux d’emploi de 63,4, il variait beaucoup d’une MRC à l’autre, car Les Appalaches a vu le nombre de ses travailleurs chuter sensiblement pour atteindre 15 300. L’Estrie aura plutôt connu une croissance de l’emploi, avec un taux d’emploi atteignant 58,8, mais dans Le Granit le nombre de travailleurs aura diminué à 8 457.

Bref, nos régions présentent de grandes disparités et nos MRC ne figurent pas parmi les plus performantes. De bonnes raisons pour poursuivre nos efforts de revitalisation.