Les urnes nous attendent le 7 avril prochain. Il est intéressant de se rappeler quelques faits concernant la circonscription de Mégantic. Tout d’abord, elle ne comptait que 31 445 électeurs en 2011, au moment de la refonte; on lui a ajouté 774 électeurs de la circonscription de Richmond, 2 065 de celle de Johnson et 3 280 de celle de Frontenac, principalement des résidents du secteur de Disraeli. Elle s’accroissait donc de près de 20% de nouveaux électeurs.

Le site Internet du Directeur Général des Élections du Québec nous indique que le territoire électoral de Mégantic regroupe une population totale de 49 055, pour 38 825 personnes de 18 ans et plus au recensement de 2011. L’âge médian y est de 46 ans, plus élevé que celui du Québec à 42 ans, et la circonscription est de langue maternelle francophone à 94%, beaucoup plus que le 80% du Québec.

Aux dernières élections, nous retrouvions 38 548 électeurs inscrits. De longue tradition libérale, Mégantic ne fit pas exception en 2012, car elle a élu le libéral Ghislain Bolduc avec 1 099 voix de majorité et 35% des votes exprimés. La péquiste Gloriane Blais suivait avec 31% des votes, la caquiste Raymonde Lapointe obtenait 26% des voix, alors que Québec Solidaire, représenté par William Leclerc Bellavance, n’obtenait l’appui que de 5% des électeurs, un peu plus que Jasmin Roy-Rouleau d’Option Nationale avec 2%. Deux indépendants se présentaient également, mais ne recueillirent ensemble que 284 voix. À peine 362 bulletins de vote furent rejetés.

Aux élections de 2008 la libérale Johanne Gonthier l’avait emporté haut la main avec 45% du vote et plus de 2 000 voix de majorité. Par contre la lutte avait été chaudement disputée en 2007 où Mme Gonthier l’emportait de justesse (210 voix de majorité) avec 33% du vote exprimé, devant l’adéquiste à 32% et la péquiste à 29%.

Les électeurs de Mégantic furent assez exemplaires en 2012 avec un taux de participation de 74,5%, équivalent à celui de 75% pour l’ensemble du Québec. En 2008 le taux n’avait été que de 61% dans Mégantic.

Assisterons-nous cette année à une lutte épique entre les candidats, comme en 2007? Verrons-nous la circonscription changer d’allégeance? La parole est maintenant aux électeurs de 2014. Allez voter en grand nombre, car c’est ça l’exercice de la démocratie! Électeurs la parole est à vous, c’est votre élection!