Par Jacques Beaudet et Yvon Landry

La pandémie est certainement un obstacle important au maintien d’une qualité de vie et d’une bonne santé mentale. Les hommes aussi doivent adapter leurs états émotionnels et leurs habiletés relationnelles. Les hommes aussi vivent un lot de stress intense qui rend difficile la gestion des émotions. Mais les hommes ont aussi de la difficulté à demander de l’aide.

Cependant, des hommes « font le pas de consulter, même si leur socialisation leur crie qu’ils devraient être capables de s’en sortir tout seuls, simplement parce qu’ils sont des hommes », écrit Guy Dubé, directeur de l’organisme Partage au Masculin, dans le rapport d’activité 2019-2020 de l’organisme.

Dans la MRC des Appalaches, 71 hommes ont été rencontrés individuellement, pour un total de 303 entrevues. Les motifs de consultation qui dominent dans leur détresse sont l’anxiété, la dépression et les idées suicidaires (24,11 %). Suivent de près les difficultés de couple et la rupture du couple (18,75 %).

Alors, en ces temps difficiles pour les hommes aussi, accepter d’être aidé est non seulement souhaitable, mais essentiel. Les hommes de 18 ans et plus du secteur sud de la MRC des Appalaches sont invités à ne pas rester seuls avec leurs difficultés. Contactez le 418 335-6677. Si vous souhaitez d’abord voir ce que vous offre l’organisme Partage au Masculin, allez sur le site partageaumasculin.com. Vous découvrirez, en plus de l’aide individuelle, le café-discussion, l’atelier prénatal Présence du père, l’activité Pères-fils dans l’action, et davantage. Les services ne coûtent rien.

Source : Rapport d’activité 2019-2020 de Partage au Masculin