Le mardi 14 janvier, à l’aréna Réjean Lemelin de Charlesbourg, l’équipe juvénile A des Gaulois de la Polyvalente de Disraeli commençait la nouvelle année et, le moins que l’on puisse dire, ils l’ont fait sur les chapeaux de roues puisqu’ils ont frappé très fort. En effet, ils y sont allés de deux belles victoires.

Dans un premier temps, les joueurs se sont mesurés à la Polyvalente de L’Ancienne-Lorette. Après un début de match canon, où ils ont pris l’avance par la marque de 4 à 1, ils croyaient que ce serait un match à sens unique, mais de mauvaises punitions ont permis à l’adversaire de revenir dans le match. L’offensive s’est toutefois remise en marche et ils l’ont finalement emporté par la marque de 8 à 5.

Lors du deuxième match, l’enjeu était de taille puisqu’ils se mesuraient à l’équipe de l’École secondaire des Sentiers de Québec, détentrice du premier rang. Tirant de l’arrière au compte de 0 à 1 à quatre minutes de la fin du match, les Gaulois y sont allés de deux buts rapides en l’espace de deux minutes pour prendre l’avantage du match. Leur entraîneur, Stéphane Thivierge, y est alors allé d’un temps mort pour donner à son équipe la consigne d’adopter une stratégie défensive afin de protéger l’avance d’un but. Le tout a porté ses fruits et les Gaulois se sont sauvés avec cette victoire à l’arraché. Du même coup, l’équipe disraeloise prenait le premier rang de la ligue avec 20 points, soit deux de plus que leurs rivaux du match.

Du positif pour l’équipe de développement
Deux jours plus tard, à l’Aréna 76 de Disraeli, l’équipe benjamine B en venait aux prises avec les équipes de L’Ancienne-Lorette et de l’École secondaire Mont Sainte-Anne. Lors du premier match, elle a livré une chaude lutte, prenant même l’avance 1 à 0 après deux périodes. Tous les espoirs étaient donc permis. La troisième période fut toutefois à caractère plus offensif puisque les deux équipes y sont allées de 7 buts. L’équipe locale s’inclinait toutefois par la marque de 5 à 3, et ce, en vertu d’un but dans un filet désert pour L’Ancienne-Lorette.

Visiblement fatigués de leur solide performance face à l’équipe qui domine le classement général, les joueurs se sont effondrés lors de leur deuxième match. En effet, ils ont baissé pavillon par la marque de 11 à 3 face à la formation de l’École secondaire Mont Sainte-Anne.

Malgré ces deux défaites, le pilote de la troupe disraeloise, Jonathan Durocher, note des progrès chez son équipe et, compte tenu de leur performance contre L’Ancienne-Lorette, il a bon espoir de ne pas terminer l’année au dernier rang de la ligue.