chronique immobiliereLes prévisions 2014…

Beaucoup de personnes sont intéressées par les valeurs immobilières et comment se dessine la tendance pour 2014.  À vrai dire il est tôt pour déceler une tendance, peu de transactions en ce début d’année.  Toutefois, plusieurs sources, dont la SCHL et quelques grandes banques prévoient un ralentissement transactionnel.  Les chambres immobilières offrent aussi la même opinion.  Que cela veut-il dire?

La fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) publiait les statistiques suivantes :

Impression

Décembre s’est terminé de la même façon et les experts s’attendent à une année 2014 qui devrait ressembler à celle de 2013, soit des cycles de ventes plus longs, des prix stables ou légèrement à la baisse (il y a toujours des exceptions).  Il semble que la lancée d’augmentation de marché que nous avions connu depuis 2011 se soit épuisée.  Des consommateurs plus frileux, chômage en hausse, huard en baisse, pour l’instant rien d’alarmant mais une situation à surveiller.

Pour les vendeurs il sera d’autant plus important de bien cibler leur prix demandé car lorsqu’un ralentissement de marché est à nos portes, l’inventaire de propriétés grandit plus qu’il ne baisse, plus de propriétés sur le marché = un marché d’acheteur et souvent, des prix en baisse.  Déjà à la fin de l’automne 2013, le prix des propriétés autour du lac Aylmer était à la baisse de près de 10%.  Les marges de négociations sont réduites et l’offre est plus agressive.  Pour les acheteurs c’est une bonne nouvelle – ils auront plus de choix et une meilleure position de négociation.  Pour s’y retrouver et bien inscrire ou négocier, faire affaire avec un professionnel de l’immobilier, c’est gagnant!