2013-10-24-13-lesrevenants
De swingants fantômes en chair et en rythme

Le 9 novembre prochain, ce ne sont pas des fantômes, mais de swinguants musiciens qui hanteront les murs et les oreilles du chic Cabaret des arts de la rue Laurier.

Situé quelque part entre la trame sonore d’un film western spaghetti et un band de garage psychédélique, entre le surf instrumental des Jaguars et le country de Johnny Cash, entre folk électrique et rockabilly, Les Revenants ont su créer leur propre métissage des diverses musiques d’Amérique.

Le groupe a lancé, suite à un mini-album nommé premier EP, son album « Bêtes lumineuses » (en référence au mythique documentaire du réalisateur Pierre Perreault), en février 2012. Album folk-rock parsemé de ballades épiques vaporeuses, d’instrumentales psychédéliques, de refrains dansants et de sonorités « vintages », cette création leur vaut une nomination au Gala de l’ADISQ dans la catégorie « Album country de l’année » et plusieurs critiques élogieuses. Depuis, Les Revenants hantent les routes et se promènent de ville en ville, jouant leur âme sur scène soir après soir.

Notre valeureux comité culturel, sans peur et sans reproche, ne reculant devant rien n’a donc pas hésité à inviter ce groupe hors du commun composé non pas de spectres, mais de lumineuses bêtes… de scène.

 

Dyane Raymond
Latest posts by Dyane Raymond (see all)