Annik Bolduc enseignante super-héroïne, Sandra Giroux-Poulin enseignante super-héroïne, Léa Bellegarde étudiante persévérante, Jean Roberge directeur général de la Commission scolaire des Appalaches, Janie Gagné étudiante persévérante, Ariane Labrecque étudiante persévérante, Nancy Fontaine responsable du projet Pivot, David Payeur parent engagé, William Payeur-Truchon étudiant persévérant et Catherine Lachance intervenante au CJEF.

Beaucoup d’activités ont eu lieu dans les écoles de la région pour souligner les journées de la persévérance scolaire du 13 au 17 Février dernier.

En partenariat avec la PRECA (Partenaires pour la réussite éducative en Chaudières-Appalaches), le Carrefour jeunesse-emploi de Frontenac a réalisé une activité de boite-photos (photos booth) au CFP Le Tremplin, aux Centres d’éducation aux adultes l’Escale et Marius Ouellet ainsi qu’à la polyvalente de Disraeli avec les jeunes. Les élèves étaient invités à se prendre en photo avec les accessoires proposés tels que : diplôme, cape de super-héros, chapeaux rigolos… Les photos devaient être partagées sur les médias sociaux à partir du #JPS2017, afin d’afficher leur engagement envers la persévérance scolaire.

L’escouade de la persévérance scolaire était composée cette année de M. Jean Roberge (directeur de la commission scolaire des Appalaches), M. Paul Vachon (préfet de la MRC des Appalaches), Catherine Lachance, (intervenante jeunesse du CJEF) et Ariane Cyr (coordonnatrice de PRECA). Le 16 février, le groupe s’est rendu à l’école Saint-Noel pour féliciter deux super-héroïnes de la persévérance scolaire, Mélina Cliche et Roxanne Bélanger pour leur implication auprès des jeunes. Ensuite, à la polyvalente de Thetford Mines, des jeunes et des adultes ont été soulignés pour leur engagement.

Depuis 10 ans, le Québec se mobilise pour la réussite éducative des jeunes dans le cadre des journées de la persévérance scolaire. Les JPS sont soulignées chaque année et ont lieu simultanément dans toutes les régions du Québec.

Le Carrefour jeunesse-emploi de Frontenac est un organisme communautaire ayant pour mandat d’accompagner et de guider les jeunes adultes de 16 à 35 ans dans leurs démarches d’insertion sociale et économique, en les aidant dans leur cheminement vers l’emploi, vers un retour aux études ou dans le démarrage d’une entreprise. Les services et activités du CJEF visent l’amélioration des conditions de vie générales des jeunes.

Source : Catherine Lachance