par Bonnie Kerr

Mon nom est Bonnie Kerr du Projet Écologique Québec Terre à Terre à Saint-Joseph-de-Coleraine.  La Conférence sur le Climat m’a remplie d’espoir et d’énergie. J’ai l’impression que le dérèglement du climat commence à être pris au sérieux par une majorité de personnes et de pays.  Comme il a été démontré pendant cette conférence, pour éviter la souffrance et la destruction, nous devons travailler ensemble et s’ouvrir à de nouvelles façons de faire et de vivre.  C’est dans cet esprit que je demande aux élu(es) et au personnel de l’administration municipale de Saint-Joseph-de-Coleraine de réfléchir à leurs actions qui, jusqu`à maintenant, n’ont servi qu’à nous mettre des bâtons dans les roues parce qu’ils refusent le changement.

Notre projet représente 20 ans de recherches et d’expérimentation pour développer un mode de vie plus en accord avec la nature.  La majorité des gens de Coleraine nous appuient.  Seule une minorité s`opposera toujours à tout changement.