Un legs pour l’avenir

Le 19 février dernier, une soixantaine de décideurs et de gens oeuvrant sur le terrain ont répondu à l’invitation de « Bouge bien, bouffe bien en Appalaches », un projet que Québec en Forme est heureux d’accompagner et de soutenir. Ces personnes se sont réunies pour discuter des moyens à prendre pour obtenir une amélioration irréversible des habitudes de vie des jeunes de notre MRC.

Tous les enfants qui viennent au monde depuis 2000 bénéficient d’une espérance de vie moindre que celle de leurs parents! Pour renverser la tendance, il est impératif que nos jeunes s’alimentent mieux et bougent davantage chaque jour. Favoriser l’acquisition de saines habitudes de vie, c’est précisément la mission de « Bouge bien, bouffe bien en Appalaches ».

Depuis cinq ans, grâce à ce projet du Comité d’Action Régionale pour une Jeunesse Persévérante, Active et en Santé (CARJPAS), ce sont plusieurs centaines de milliers de dollars qui ont été investis chez nous, en particulier dans les écoles et les municipalités. Le projet « Bouge bien, bouffe bien en Appalaches » se terminera néanmoins en 2017 et, d’ici là, d’autres devront prendre le relais. Sélectionnés de façon à ce que tous les milieux (scolaire, municipal, communautaire, de la santé) soient représentés, les participants à l’événement Saines habitudes de vie en Appalaches! ont mesuré le chemin à parcourir encore pour en arriver à ce que bouger tous les jours et manger sainement devienne aussi courant qu’attacher sa ceinture en voiture. Décideurs et intervenants ont montré une volonté ferme de contribuer à des changements durables, incontournables si l’on veut freiner l’augmentation des problèmes de santé de la population. (…)

Rendre un secteur plus sécuritaire pour permettre aux enfants d’aller à l’école à pied en toute quiétude, faciliter l’accès des citoyens aux installations sportives de nos écoles, adopter des politiques améliorant la qualité de l’offre alimentaire dans les milieux fréquentés par nos enfants, ce ne sont là que quelques exemples de ce qu’il est possible de faire pour qu’ils vivent plus longtemps, et en meilleure santé. À long terme, investir pour favoriser l’acquisition de saines habitudes de vie peut rapporter gros. Mieux vaut prévenir que guérir!

Source: Marie-Claude Joubert