L’inauguration de l’usine de filtration de l’eau potable s’avère la conclusion d’une longue démarche amorcée au début des années 2000 par la Ville de Disraeli. Elle marquera la fin de cet épisode malheureux où l’eau de la municipalité, naguère réputée pour sa qualité, s’était progressivement détériorée en raison, notamment, de la vétusté de ses installations et de son réseau de distribution.

La visite de la nouvelle usine de filtration permettait de réaliser l’ampleur des travaux et la technologie de pointe assurant aux usagers une eau limpide, incolore et inodore (voir autre texte).

Photo par Yves Lirette

« On est heureux de gérer un système à la fine pointe de la technologie faisant en sorte de produire de la bonne eau » de dire un technicien en gestion de l’eau à l’emploi de la municipalité.

Lors de l’inauguration, le maire de la Ville, Jacques Lessard, en a « profité pour remercier les citoyens de la grande patience dont ils ont fait preuve ». Ce dernier incite les résidents à être fiers de cette infrastructure. « Levons nos verres d’eau à cette belle réalisation ! »

Cette belle eau, revenue à nos robinets, a évidemment un coût partagé entre tous les contribuables de la municipalité. L’occasion se prête merveilleusement à ce rappel consistant à utiliser cette ressource de façon responsable. « Maintenant que j’ai vu ça, je suis content de payer mes taxes », de réagir un contribuable impressionné par les nouvelles installations.

Il est à espérer que la Ville de Disraeli offre à ses citoyens, dans un avenir rapproché, une nouvelle occasion de visiter sa nouvelle usine de traitement de l’eau. Plusieurs se sont montrés surpris en apprenant que cette possibilité leur avait été offerte…